Cameroun: Paul Biya à 82 ans aujourd’hui: Parcours d’un dirigeant

Aujourd’hui est jour d’anniversaire du premier camerounais son excellence Paul Biya. A 82 ans révolu le chef de l’Etat Camerounais, est un homme qui s’est construit avec le temps.[pagebreak]Le 13 février 1933, Paul biya voit le jour au Sud du Cameroun dans l’arrondissement de Meyomessala à Mvomék’a. Ses parents Etienne MVONDO ASSAM et Anastasie EYENGA ELLE le baptise Paul Barthélemy Biya’a Bi Mvondo. Enfant très intelligent, le jeune Paul obtient son premier diplôme, le C.E.P.E en juin 1948 à l’école catholique de Nden. La même année, il intègre le pré-séminaire Saint-Tharcissius d’Edéa. Deux ans plus tard, c’est au petit séminaire d’Akono qu’il continu ses études et obtient son B.E.P.C en juin 1953. En 1954 le jeune homme, âgé de 21 ans, entre au Lycée Général Leclerc ou il sort nanti de son Baccalauréat en juin 1956.
Il s’envole pour la France, où il intègre le Lycée Louis Le Grand de Paris pour ses études supérieures. il sera ensuite admis à l’université de Paris Sorbonne (Faculté de Droit) puis à l’Institut d’Études Politiques de Paris et enfin à l’Institut des Hautes Études d’Outre-Mer. Il sortira de là en 1963 avec à son actif quatre parchemins : une licence en Droit Public obtenu en 1960, un diplôme de l’Institut d’Études Politiques de Paris qu’il obtient en 1961, le diplôme de l’Institut des Hautes Études d’Outre-Mer (IHEOM) mis en poche en 1962 et enfin le diplôme d’Études Supérieures en Droit Public qui l’obtient en 1963.
A son retour de la France au lendemain de l’indépendance du Cameroun, en 1962, le Grand Maître des Ordres Nationaux est nommé chargé de mission à la Présidence de la République. En janvier 1964 il devient, le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Éducation Nationale, de la jeunesse et de la Culture. Il va occuper les fonctions de Secrétaire Général du Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et de la Culture en juillet 1965. Décembre 1967 Paul Biya devient le Directeur du Cabinet civil du Président de la République Ahmadou Ahidjo. En janvier 1968 il cumule ses fonctions précédentes avec celles de Secrétaire Général de la Présidence de la République. D’août 1968 à Juin 1970 Biya Paul est tour à tour, Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République et Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République. En Juin 1975 Paul Biya est nommé chef du gouvernement par son prédécesseur à la magistrature suprême. Quatre ans plus tard, La loi n°79/02 du 29 juin 1979 qui fait du Premier Ministre le successeur constitutionnel du Président de la République est promulguée. Le 6 novembre 1982 après la démission du Président Ahidjo deux jours plutôt, et tenant compte de la loi n°79/02 du 29 juin 1979, Paul Biya est investi aux plus hautes fonctions de l’Etat du Cameroun, Président de la république au palais de l’Assemblée Nationale, devant les élus du peuple. Il devient ainsi le deuxième président du Cameroun.

Au moment de son accession à la magistrature suprême, Paul BIYA est le 1er Vice-président du Comité Central de l’Union Nationale Camerounaise (UNC) et Membre du Bureau Politique de ce Parti. Le 14 Janvier 1984 il est élu Président de la République au terme d’un suffrage universel direct. Six ans plus tard le peuple camerounais lui réitère sa confiance. Le 11 octobre 1992, le Cameroun vit sa Première élection présidentielle au suffrage universel direct avec multiplicité de candidatures et Paul Biya obtient la majorité devant son principal challenger du SDF Ni John Fru Ndi et reste en poste. Il sort vainqueur des dernières élections présidentielles organisées au Cameroun les années suivantes.
Le 24 mars 1985 à Bamenda, Paul Biya est Elu Président du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais après la transformation de l’UNC en RDPC. L’homme ayant toujours besoin de sa moitié Paul Biya sera d’abord marié à Jeanne-Irène Biya, qui meurt en 1992. Ensuite il se marie à Chantal Vigouroux quelques années plus tard. Il est le papa de trois enfants, Franck Emmanuel Biya, Paul Junior Biya et Anasthasia Brenda Biya Eyenga.
Aujourd’hui du haut de ses 82 ans et après 33 années passées au pouvoir, le Président Biya a fort à faire pour maintenir la paix et l’unité de son pays avec les exactions à répétition de la secte islamiste Boko Haram.

cameroun-online.com, Flore EKOULLE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *