Société

Cameroun – Opération épervier : Mebe Ngo’o et son épouse entendu au Tcs

L’ancien ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense et son épouse ont été auditionnés hier dans cette juridiction.

Des hommes vêtus de costumes de couleurs sombres envahissent l’esplanade avant du Tribunal criminel spécial (Tcs) sous le regard curieux des passants hier 14 février 2019. Un cortège de voitures se positionne çà et là. Des gendarmes et policiers menacent du regard les personnes présentes
sur les lieux. D’autres, retranchés sous le manguier situé en face de l’entrée du corps, spécialisé d’officiers de police judicaire du Tcs vont intimer l’ordre de déguerpir les lieux. « Je ne veux voir personne sous ce manguier. Dégagez tous allez-vous placer après le manguier » , ordonne-t-il le doigt pointé vers le lieu indiqué. Les curieux commencent à se déplacer contre leur gré alors qu’ils avaient déjà une bonne prise de vue. L’instruction du policier fauche donc leur plan. « Ils ont lu dans notre jeu. Maintenant on doit trouver un nouveau dispositif » , lance un journaliste. Il est alors 13h50 minutes. Les avocats vêtus en robes noires affluent. Les va-et-vient des hommes en uniformes s’intensifient. Une file de voitures s’engage vers le portail du Tcs. Difficile de distinguer les silhouettes dans les voitures compte tenu de la distance imposée par les hommes en costume.

A 14 h exactement, des voitures commencent à circuler devant l’entrée du tribunal criminel spécial. Impossible de dire avec précision si Edgard Alain
Mebe Ngo’o est déjà sur les lieux. Des gendarmes descendent pour se poster devant le Tcs. Des hommes en veste se dispersent sur la cour. Certains se sont casés sous l’arbre. Téléphone à main, ils communiquent avec des gestes. Un groupe de quatre femmes se déploie également sur la cour. Elles chuchotent au téléphone. Elles sont toutes abattues visiblement, ce sont des proches de la famille se dit-on. Quelques curieux s’interrogent
sans obtenir une réponse. « Ma fille pourquoi y a-t-il tout ce monde et ces voitures ici ? » , interroge une dame. Personne pour apporter des
explications.

Une source au Tcs nous confirme la présence de l’ancien ministre délégué à la présidence chargé de la Défense. « Edgard Alain Mebe Ngo’o est arrivé
à 14h. Sa femme est là depuis 10 h. ils sont là pour besoin d’enquête. Leurs déclarations seront confrontées. Si l’enquête s’achève ce jour, ils seront
envoyés chez le procureur général
», indique-t-elle. Edgard Alain Mebe Ngo’o et son épouse sont interdits de sortie du pays depuis le 31 janvier
dernier. Une interdiction qui entre dans le cadre de l’exécution des instructions du procureur de la République près le Tribunal criminel spécial relative à la situation de la société Magforce au Cameroun. L’ancien ministre de la Défense et quelques-uns de ses proches collaborateurs sont
soupçonnés de corruption dans le cadre de certaines procédures liées à l’achat des équipements militaires.

Commenter avec facebook

Source
Cécile Ambatinda et Guillaume Aimée Mete
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer