Société

Cameroun – Nord-ouest : Achidi Achu, inhumé à Santa

Le très Honorable. Simon Achidi Achu, par ailleurs ancien Premier ministre, a été conduit à sa dernière demeure ce samedi 03 juillet 2021.

Ces obsèques se sont déroulées en cérémonie officielle présidée par le Premier ministre, chef du Gouvernement, Joseph Dion Ngute, représentant personnel du chef de l’Etat. Cette cérémonie a vu les personnes en deuil rendre un vibrant hommage à l’héritage du très Honorable Simon Achidi Achu. Le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute avec à ses côtés Adolphe Lele Lafrique, gouverneur de la région Nord-ouest, Simon Émile Mooh préfet de la Mezam et d’autres hautes personnalités de la République ont assisté à ces obsèques. Philemon Yang, chef de la délégation du Rdpc a noté que Pa Achu a remué le navire du gouvernement dans la période la plus instable politique du Cameroun, un homme qui a démystifié la politique avec sa simplicité. Pa Achu était un pur et dur du rassemblement Démocratique du peuple Camerounais. Pour immortaliser sa mémoire, il a été élevé à titre posthume au Grand cordon de l’ordre du mérite du Cameroun. Son héritage a encore été repris dans un message du président camerounais, Paul Biya. Il a décrit l’homme d’État disparu comme équilibré et un politicien astucieux. Le prédicateur du jour, le révérend Miki Hans, greffier synodal du PCC prêchant sur le thème : «Ne laissez pas votre cœur se troubler» a adouci le cœur des personnes en deuil avec des paroles puissantes du livre de Jean 14 :1-3. L’homme d’État déchu de 87 ans restera dans les mémoires pour son dévouement au service. L’honorable Simon Achidi Achu a été le premier Premier ministre anglophone, ministre de la Justice et vice-président de la chambre haute de l’Assemblée (Sénat).

Lire aussi
Lutte contre le coronavirus: Le PM dit halte au relâchement

Qui était Achidi Achu ?

Premier ministre anglophone du Cameroun, il reste célèbre pour son expression fétiche « Politic Na Njangui »: « la politique, c’est comme une tontine ».

Le mardi 4 mai 2021, l’homme politique camerounais Simon Achidi Achu décédait à l’âge de 87 ans. L’ex-locataire de l’immeuble étoile, la primature, mourrait alors qu’il était allé se faire soigner aux côtés de sa famille aux États-Unis. Né en 1924, Simon Achidi Achu fut tour à tour ministre délégué chargé de l’inspection de l’Etat, ministre de la justice, Premier ministre (de 1992 à 1996) et Sénateur pour la région du Nord-ouest. Il reste célèbre pour son expression fétiche « Politic Na Njangui », une expression qui veut dire: « la politique, c’est comme une tontine ». On n’est redevable qu’envers celui qui a fait des efforts politiques pour nous, en guise de traduction littérale. Il le disait aussi pour traduire sa fidélité envers le président Paul Biya.

Lire aussi
Cameroun : Guerre froide entre Dion Ngute et Laurent Esso

« Pa » Simon Achidi Achu, comme il était appelé affectueusement, est né à Bamenda et a grandi à Santa, situé dans la région anglophone du Nord-ouest du Cameroun.

Il fait ses études primaires à Santa, puis s’inscrit au Cameroun Protestant College, avant d’atterrir à l’Université de Yaoundé, où il a participé à la création de l’Association étudiante, qui existe toujours. Il a également été le premier président de l’association. Il poursuit ses études à Marseille, en France. Il est resté en dehors de la politique pendant plusieurs années, puis il a été élu député à l’Assemblée nationale. Le président Paul Biya l’a nommé par la suite Premier ministre le 9 avril 1992 à la suite des élections législatives de mars 1992. Il a été le tout premier Premier ministre anglophone du Cameroun. Après la victoire de Biya aux élections de 1992, Achidi Achu est resté Premier ministre jusqu’au 19 septembre 1996, date à laquelle il a été remplacé par Peter Mafany Musonge. Achidi Achu a ensuite été nommé président du conseil d’administration de la Société nationale des investissements en mars 2003. En 2009, Achidi Achu est devenu l’un des trois membres du nouveau Conseil des sages de la section nord-ouest du Rdpc, qui était destiné à formuler une stratégie et des tactiques pour permettre au Rdpc d’atteindre la domination dans la province du Nord-ouest d’alors, où l’opposition incarnée par le Social democratic front (Sdf) a été traditionnellement dominant.

Lire aussi
Cameroun : Que peut Dion Ngute dans le conflit anglophone?

Lors des élections sénatoriales d’avril 2013, Achidi Achu est élu au Sénat en tant que premier candidat sur la liste du Rdpc pour la province du Nord-ouest. Lorsque le bureau du Sénat est élu le 12 juin 2013, Achidi Achu devient vice-président du Sénat.

Frédéric Takang

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page