Cameroun : Nextell vire ses employés pour vol

Nextell

L’opérateur de téléphonie mobile a licencié certains des employés grévistes avec comme justifications des fautes graves, dont des détournements de fonds.

Accusés de fautes lourdes, les désormais ex-employés de la société de téléphonie mobile Nextell Cameroun doivent préparer leurs défenses face aux nombreux griefs qui leur sont reprochés. « Certains parmi eux sont accusés de vol. Actuellement, il y’a une procédure en cours pour les grévistes dans le département Marketing… Ils sont nombreux », résume par le directeur de la communication de Nexttel qui précise : « Si on a toujours voulu garder le calme, c’est dans l’optique de préserver l’emploi dans notre cher et beau pays le Cameroun. Et aussi de leur donner la chance de se rattraper. Sinon, ce n’est pas rapport à ce mouvement syndical ».

A côté des détournements, il énonce les motifs suivants : « Nextell Cameroun licencie une partie de son personnel. 1- Par rapport à la performance. Il n’y’a plus de rendement. 2- Par rapport à certains agissements que nous avons constaté depuis près de 7 mois », ajoute le directeur de la communication de Nextell.

Soulignons que pour qu’il y’ait faute lourde, il faut qu’elle soit déterminée à l’issue d’un conseil de discipline au cours duquel l’accusé est présent et assisté par un conseil, comme le prévoit la convention collective des employés du secteur en question. Sauf que les ex-employés disent n’avoir jamais assisté à un conseil de discipline.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *