Politique

Cameroun/Nécrologie : Ekoka, qu’en serait il s’il était décédé en détention ?

L’ancien Conseiller du Président camerounais Penda Ekoka est mort très tôt ce matin selon des sources concordantes.

Cette source révèle que le défunt traînait une longue maladie qui a finalement eu raison du Bras droit de Maurice Kamto. Si sa mort est pour le commun des mortel un regret l’on peut tout de même se poser la question : qu’adviendrait t’il s’il décédait à Kondengui ?

Penda Ekoka, ancien Conseiller des affaires économiques du président Paul Biya ayant choisi de renoncer à cette haute fonction pour aller soutenir le Pr Maurice Kamto du MRC depuis la Présidentielle jusqu’à il y a quelques mois est décédé tôt ce matin au Canada des suite de longue maladie. Son décès sonne un peu comme triste coïncidence dans la mesure où il a été précédé par Paul Eric Kingue le défunt maire de Djombe Pendja. Tous deux anciens soutiens de président du Directoire du MRC s’étant séparé de lui dans des conditions assez tendues.

  • Paul Eric Kingue avait calqué la porte de la plateforme lors des élections municipales et Législatives de février 2020. Élections au cours de laquelle Maurice Kamto avait voulu le contraindre au nom de l’Alliance politique que ne pas y participer. Peine perdue, car PEK trouvait cette décision ridicule et totalement déphasées des pratiques politiques modernes. D’où le clash. Moins d’un an après sa brillante élection il fut arraché à la vie dans des conditions particulières et non élucidées jusqu’à cette date pour beaucoup.

Après PEK , un autre PEK tombe !

Quelques mois après, voici que Penda Ekoka aussi est arraché à la vie. Comme Paul Eric Kingue, Penda Ekoka a fait partie du fameux Hold Up électoral avant de claquer la porte du mouvement à la suite des malversations financières constatées dans la gestion des fonds Covids collectées de façon illégale sous le prisme de la nébuleuse survie Cameroon-Survival-SCSI. En effet, Penda Ekoka avait constaté de graves irrégularités dans la gestion de ces fonds collectés qui avoisinaient les 600 millions de FCFA . Même si des proches de ce mouvement comme l’avocat Me Ntibane Bomo parlait de 3 milliards de fcfa. Penda Ekoka a dénoncée le détournement de plus du tiers des fonds officiellement collectés que les autres ont tenté de justifier par bug informatique. C’est de là que commence le clash avec son mentor d’hier . Ceci jusqu’à sa mort .

Et si Penda mourait en détention ?

Maurice Kamto, Penda Ekoka, Paul Eric Kingue et autres membre du MRC et alliés avaient été placés en détention préventive à Kondengui en janvier 2019 pour avoir organisé des marches interdites considéré comme un affront et hostilité vis à vis des institutions et une tentative d’insurrection populaire tels pouvaient être les accusations portées contre eux . Le.president Paul Biya avait alors décidé de l’arrêt des poursuites au sortir du grand Dialogue national- GDN le 04 Octobre 2019. Au vu de cette triste coïncidence qui entoure ce groupe a savoir la tragique disparition de ces deux poids lourds de la Résistance on s’imagine comment les ennemis du Cameroun auraient roulé l’image du Président camerounais dans la boue et celle du Cameroun tout entier les accusant à tord de les avoir assassinés un peu comme ce que certains ont voulu faire à la suite de la mort de Souop décédé aussi un peu plus tôt que Paul Eric Kingue. Et si l’on accusait cette clic d’Opposant d’être à l’origine de la disparition de leurs anciens soutiens décédés comment se sentiraient t’ils ? En tout cas que son âme repose en paix .

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page