Cameroun - Modestine Carole Tchatchouang : "Si vous n’avez donc pas le courage de vous battre...arrêtez de déposer vos frustrations sur la diaspora" - 237online.com
Politique

Cameroun – Modestine Carole Tchatchouang : « Si vous n’avez donc pas le courage de vous battre…arrêtez de déposer vos frustrations sur la diaspora »

Quand on vous demande de sortir vous batte contre la dictature, vous avez toujours cette réponse : “ venez ici au pays on va se batte ensemble “.

Voilà par exemple un M. Blaise Essama qui depuis des années se bat sur place au Cameroun, combien d’entre vous êtes avec lui dans la rue pour le soutenir?

Le Pr Kamto était dans la rue avec toute sa team le 26 janvier pour marcher et se trouve aujourd’hui en prison, combien étiez vous dans la rue avec eux?

Vous pensez faire du mal à la diaspora en refusant de vous battre? Souffrez que je vous dise une chose, en Occident, même les sans papiers ont de quoi manger. Car il y’a partout des associations comme le secours populaire, La Croix rouge etc qui offrent à manger gratuitement à ceux qui n’en ont pas. Il y’a des centres d’hébergement gratuit pour les sans abris. En outre, même les sans papiers bénéficient de l’aide de l’état pour se faire soigner dans les mêmes hôpitaux que seul Paul Biya et ses ministres au Cameroun peuvent se permettre d’y aller.

L’Europe ce n’es pas le paradis c’est vrai, mais croyez-moi, vous au pays quelque soit votre statut souffrez bien plus du statuquo et de la mal-gouvernance que les diasporiens. Même ceux d’entre vous qui avez un salaire acceptable souffrez des mêmes problèmes d’eau, de route, d’hôpitaux, d’électricité … Car ces simples éléments de bases essentiels pour la survie de l’homme ne fait pas de distinction entre les riches et les pauvres.

Ceci dit, quelque soit votre statut social au Cameroun, il est plus dans votre intérêt de vous battre, car le sous développement de notre pays met plus votre vie et ceux de vos familles en péril. Pour preuve, l’espérance de vie dans notre pays tourne autour de 50 ans tandis qu’en occident, on est proche de 100 ans.

Si vous n’avez donc pas le courage de vous battre pour améliorer vos conditions de vie, arrêtez de déposer vos frustrations sur la diaspora, car ils ne sont en rien responsable de la misère de notre pays.

Vous deviez d’ailleurs féliciter ceux de ces camerounais qui malgré avoir réussi à sortir de cette dictature, pensent encore à leur pays et font de leur mieux pour que vous qui êtes restés sur place puissiez vivre mieux. Sachez en outre que moins de 5% des camerounais de la diaspora se préoccupent du sort du Cameroun. La majorité n’en ont tout simplement rien à foutre si vous y crevez tous, car eux sont à l’abri. D’autres mêmes pour mieux se foutre de votre gueule soutiennent le régime de Paul Biya qui leur a poussé à fuir leur propre pays.

Vous savez tous pertinemment que si on ouvre les frontières vers l’Europe, le Cameroun va se vider en une journée. Ce qui implique le mal vivre collectif. Alors, si vous préférez vous résigner que d’affronter la réalité et vous batte pour changer les choses, c’est votre choix, mais arrêtez de verser votre frustration sur la diaspora.

Partagez pour que cela soit entendu!

Dr. Modestine Carole Tchatchouang Yonzou, Fille de la république

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer