Economie

Cameroun – Minsep: Priorité à la construction de nouveaux stades

Avec un budget de 177.667 milliards de FCFA, le ministère des Sports et de l’Education physique mettra plus d’accent sur les infrastructures devant abriter les rencontres de la Coupe d’Afrique de football féminin 2016 et celle masculine senior attendue en 2019.
Au cours d’un récent Conseil ministériel qu’il a présidé au palais de l’Unité de Yaoundé, au lendemain du réaménagement gouvernemental intervenu le 2 octobre dernier, le président de la République avait presque frappé du poing sur la table. Paul Biya lors de sa communication spéciale avait prescrit une accélération des travaux de construction de différents stades, lesquels sont censés accueillir les rencontres de la Coupe d’Afrique des nations de football féminin dont le coup d’envoi sera donné en novembre 2016 et, trois ans plus tard, la Can 2019.
Dans cette perspective, une mission de la Confédération africaine de football est attendue au Cameroun en février 2016, à l’effet d’inspecter les différents chantiers. Notamment à Limbé dans la région du Sud-ouest, le stade de Ngueme de 20000 places assises vue splendide sur l’Océan atlantique est quasiment achevé. La dernière phase des travaux consiste actuellement à l’aménagement des principales voies d’accès. Une délégation interministérielle constituée des ministres Jean-Claude Mbwentchou de l’Urbanisme et du développement urbain et Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt des Sports et de l’Education physique a séjourné récemment dans cette partie du pays, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.    
Le bilan de la visite beaucoup moins préoccupant qu’à Yaoundé, où plusieurs chantiers sont à l’arrêt depuis plusieurs mois. C’est le cas notamment du Grand stade Paul Biya de 60.000 places assises. Cette arène située dans la banlieue Nord de Yaoundé n’a pas avancé d’un pouce depuis 2007. Des problèmes opposent les populations riveraines du quartier Olembe aux pouvoirs publics. Les populations (52 familles recensées par les autorités administratives) en colère réclament le paiement des indemnisations « promises en 2008 » au moment de l’entame des procédures.
Cette situation ne décourage pas le gouvernement camerounais, qui ambitionne, sur le même site, de construire par ailleurs le complexe de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) de 12.000 m2 avec une piscine olympique, un ensemble didactique et des stades multisports : basket-ball, volley-ball, handball, et deux courts de tennis et un hôtel trois étoiles d’une capacité de 200 lits.
Sur le site de Douala, chef-lieu de la région du Littoral, le nouveau stade de Bwang Bakoko aura par contre une capacité de 50.000 places assises. Une nouvelle aire de jeu de 20.000 places assises sort progressivement de terre à Kouekong, une banlieue de Bafoussam dans la région de l’Ouest. En même temps, l’on annonce les réhabilitations annoncées des stades Roumdé Adja de Garoua dans le Nord, et celle plus probable de la Réunification de Douala, le chef-lieu de la région du Littoral.
Dans l’un ou l’autre cas, les entreprises sélectionnées ont pour mission de livrer les travaux à la date indiquée. «C’est pas un défi ordinaire», a déclaré le ministre des Sports au cours d’une récente réunion dans son cabinet. Bidoung Mkpatt a rappelé aux entrepreneurs que «les dates sont butoirs» et surtout, qu’ «une défaillance technique peut faire échouer le projet». Le patron des Sports estime que la construction des stades est «la priorité des priorités» et que «nous devons travailler en synergie pour relever le pari qui nous interpelle».  
C’est à ce titre qu’un budget ambitieux de 177, 667 milliards Fcfa, en hausse d’un peu plus de 150 milliards Fcfa par rapport à l’exercice précédent qui était seulement de 23, 786 milliards Fcfa, a été voté par le Parlement. Cette enveloppe consacrera toutefois 13, 267 milliards au fonctionnement, notamment le paiement des salaires et divers, tandis que 164, 400 milliards seront réservés au budget d’investissement public (Bip).

Lire aussi
Cameroun - Corruption: Le régime Biya en panne de stratégies

Jean Robert Fouda

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page