Actualité

Cameroun: MgrTonye Bakot charge les homosexuels

Dans une bonne partie de son prêche ce 15 août, jour de l??Assomption, l??Archevêque de Yaoundé a fermement condamné les relations s*e*xuelles entre personnes du même s*e*xe.Selon Victor Tonye Bakot, l??homos*e*xualité ne promeut pas la procréation et l??idéal familial. Le prélat s??est d??ailleurs demandé dans son homélie que deviendra la femme « quand tous les hommes auraient pris pour compagnes d??autres hommes ».D??après l??archevêque métropolitain de Yaoundé, l??homos*e*xualité est un « affront à la famille, un ennemi de la femme et la création ». Il considère en outre l??homos*e*xualité comme « une honte, une critique irrespectueuse à l??endroit de Dieu qui a choisi de créer l??homme et la femme ».

« Un complot contre la famille et le mariage »
Dans la même lignée, Tonye Bakot n??a pas eu des mots tendres vis-à-vis des pratiques telles que la pédophilie, la zoophilie ou la prostitution. « Certes, l??Eglise, à l??exemple du Christ, accueille avec miséricorde les personnes homos*e*xuelles, les pédophiles et bien d??autres dépravés de la société mais cela ne signifie pas que la morale catholique cautionne le comportement homos*e*xuel et le style de vie qu??il inspire. Bien plus, elle les condamne » a-t-il indiqué.
Le 25 décembre 2005 déjà, Victor Tonye Bakot, avait dans son homélie, parlé de l??homos*e*xualité comme «un complot contre la famille et le mariage ». Quelques jours plus tard, des organes de presse publiaient le « top 50 », liste des personnalités indexées comme étant homos*e*xuelles.
L??article 347 bis, du Code pénal camerounais : « puni d??un emprisonnement de six mois à cinq ans et d??une amende de 20.000 à 200.000 francs toute personne qui a des rapports s*e*xuels avec une personne de son s*e*xe».

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page