Société

Cameroun : Maurice Njoume est mort

Le chanteur et guitariste camerounais Maurice Njoume a succombé à une longue maladie dans la nuit de samedi 18 juin 2022.

Celui dont les tubes « Maïmouna » et « Aïssatou  » ont fait danser plusieurs générations a rendu l’âme à Nkongsamba, dans l’ambulance médicalisée qui le conduisait à l’hôpital régional de cette ville, a précisé l’une de ses filles que nous avons joint au téléphone samedi 18 juin. Le chanteur qui décédé le 22 juin dernier a été admis à l’hôpital général de Douala, où il a été amputé d’une jambe. « Son pronostic vital étant très engagé, les médecins ont préféré qu’il retourne sur Nkongsamba, proche de Mbanga sa ville de résidence», nous confie un artiste, ami du défunt chanteur.

Il y a 20 ans, Maurice Njoumè s’est retiré à Mbanga, la ville dont est originaire sa maman. Devenu agriculteur, Maurice Njoumè n’était pas en bonne santé ces derniers temps. Malgré tout, le 6 mai dernier dans nos échanges, l’artiste comptait relancer sa carrière musicale. Maurice Njoumè était un excellent auteur-compositeur-interprète et également un bon guitariste. Il était surtout connu pour sa chanson à succès  »Maïmouna ». Dans ce titre sorti en juin 1989, il rend hommage à son premier amour décédé de façon tragique. Cette chanson a fait 2 ans au hit-parade de l’émission Canal tropical de Gilles Obringer sur RFI. Une belle œuvre qu’accompagnaient de grands noms de la chanson camerounaise à l’instar d’Aladji Touré, Toto Guillaume, Charlotte Mbango, Roméo Dika, Henri Njoh, entre autres.

Maurice Njoumè dont le papa serait originaire de Bamenda a appris à jouer à la guitare aux cotés de Lapiro de Mbanga dans les années 70. Il n’a pas que chanté l’amour. Le titre « Bamenda » de son album Sushine dit non à la guerre paix dans le Nord et Sud-ouest camerounais. Le titre « Maries toi Mr l’abbé » chahute les prélats.

Grande figure artiste, il a grande histoire d’amour avec la ville de Mbanga où la population l’aimait bien. Devenu un modèle pour la jeunesse de cette contrée, Maurice Njoumè laisse un grande vide.

Cathy Yogo sur l’Ile de Ré / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page