Cameroun: Maurice Kamto se dit prêt à mourir seul - 237online.com
Politique

Cameroun: Maurice Kamto se dit prêt à mourir seul

Le tribunal militaire de Yaoundé se dit compétent pour juger de l’affaire Kamto.

Sur le sujet, le 2e vice-président du MRC, Tiriane Noah, a donné une conférence de presse à Yaoundé. Les charges sont lourdes, très lourdes. La peine de mort plane sur le Président. Maurice Kamto est prêt pour le sacrifice suprême…

La presse est montée au filet pour relayer une information pour le moins rocambolesque. Au cours d’une conférence de presse tenue à Yaoundé, la lecture de la déclaration de Maurice Kamto a tenu en haleine les hommes des medias et le grand public. Et la presse de manière insidieuse à fait allusion à l’ouvrage « les derniers jours d’un condamné » de Victor Hugo. Nous n’en sommes pas là. La procédure ne fait que commencer.

Et, Maurice Kamto lui-même confesse « c’est la peine de mort qui m’est promise » Signe prémonitoire ou testament de l’histoire ? Au sujet des marches « pacifiques-insurrectionnelles » organisées par le MRC, objet du « crime », le président du MRC assume que « ‘est lui et lui seul qui a appelé à ces marches et que par conséquent, il doit en répondre » Une sortie qui sonne comme un testament d’avant « exécution ». La « dernière volonté » étant « la libération de toutes les personnes arrêtées dans le cadre de ces manifestations pacifiques, légales et constitutionnelles »

Il ne s’agit pas là d’un acte d’héroïsme, ni de compassion. Pour la vice présidente devant un auditoire tout ouïe, « Le président Kamto tient à dire qu’il ne veut pas jouer au héros, mais qu’il assume, parce qu’il a toujours su assumer, au contraire de certains […] et se tient prêt à faire face, seul, à la peine de mort, puisque c’est la peine de mort qui lui est promise. Le président Maurice Kamto précise que la mort n’a pas commencé avec lui, et ne s’arrêtera pas avec lui » Mais plutôt d’un acte qui rentre en droite ligne avec les statuts du parti. Les statuts du MRC font de son président, le représentant et donc le responsable du parti et des décisions prises par celui-ci.

Et, donc, finalement pour Tiriane Noah, « Le président Maurice Kamto me charge de porter ce message au peuple camerounais. La responsabilité des marches blanches et pacifiques de janvier et de juin 2019 organisées par le MRC, incombe à lui et à lui seul, en tant que président national du MRC. Il indique que c’est lui et lui seul qui a appelé à ces marches, et qui doit en répondre. Les statuts du MRC font de son président, le représentant et donc, le responsable du parti et des décisions prises par lui »

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer