Cameroun : Maurice Kamto défie le système judiciaire camerounais

Kamto Maurice

Une nouvelle affaire secoue le paysage juridique camerounais, mettant en lumière les failles béantes de notre système judiciaire. Comme le révèle en exclusivité 237online.com, les avocats de Maurice Kamto viennent de lancer une offensive sans précédent contre les pratiques douteuses de certains officiers de justice. Cette démarche courageuse pourrait bien être le catalyseur d’une révolution dans le fonctionnement de notre appareil judiciaire.

Une convocation judiciaire qui sent le piège

Le 8 juillet 2024, une convocation émanant du Colonel Abba Saidou, Commandant de la Légion de Gendarmerie de l’Ouest, est tombée comme un couperet sur le bureau de Maurice Kamto. Mais cette fois-ci, l’opposant politique n’a pas l’intention de se laisser faire. Ses avocats ont immédiatement relevé les irrégularités flagrantes de cette convocation, qui ressemble plus à une embuscade qu’à une procédure légale.

Les avocats de Kamto contre-attaquent

Me Hippolyte B-T Meli, Me Tene Nzohoua Martin et Me Menkem Tatang M. Sother n’y sont pas allés de main morte. Dans leur requête adressée au Procureur Général près la Cour d’Appel de l’Ouest à Bafoussam, ils dénoncent l’absence du nom du plaignant et des motifs de la convocation. Une omission qui, selon eux, viole le principe fondamental de l’égalité des armes en procédure pénale.

Un système judiciaire à deux vitesses ?

Cette affaire soulève une question brûlante : y a-t-il une justice pour les puissants et une autre pour le commun des mortels au Cameroun ? La distance entre le lieu de résidence de Kamto et le lieu de l’audition, en violation flagrante de l’article 52 du Code de Procédure Pénale, semble confirmer cette hypothèse troublante.

Les droits des citoyens bafoués au nom de la « justice »

L’affaire Kamto n’est que la partie émergée de l’iceberg. Combien de citoyens camerounais sont quotidiennement victimes de ces pratiques abusives ? Cette situation appelle à une refonte urgente de nos procédures judiciaires pour garantir les droits fondamentaux de chacun.

Une réforme judiciaire s’impose-t-elle ?

Face à ces révélations choquantes, une question s’impose : n’est-il pas temps de réformer en profondeur notre système judiciaire ? Les pratiques actuelles, héritées d’une autre époque, sont-elles encore adaptées à un Cameroun moderne et démocratique ?

Le courage d’un homme face à un système

En osant défier ouvertement ces pratiques douteuses, Maurice Kamto et ses avocats font preuve d’un courage remarquable. Leur action pourrait bien être l’étincelle qui mettra le feu aux poudres et forcera les autorités à repenser l’ensemble de notre appareil judiciaire.

Vers un tournant historique pour la justice camerounaise ?

Cette affaire pourrait marquer un tournant dans l’histoire judiciaire du Cameroun. Si les revendications de Kamto et de ses avocats sont entendues, c’est tout le système qui pourrait être remis en question. Une perspective qui fait trembler certains, mais qui suscite l’espoir chez beaucoup d’autres.

L’affaire Kamto est loin d’être terminée. Elle promet de tenir en haleine l’opinion publique camerounaise dans les semaines à venir. Pour suivre les développements de cette histoire qui pourrait bien changer le visage de la justice au Cameroun, restez connectés sur 237online.com.

Par Essomba Mbarga, chroniqueur judiciaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *