Cameroun – Marchés publics: 250 millions de Fcfa économisés à l’Est





Au total 36 chantiers déjà réceptionnés sur les 203 projets du Bip, au 30 septembre 2014.
L’heure est à l’évaluation des travaux à la délégation régionale des Marchés publics de l’Est, au terme du troisième trimestre de l’année en cours.[pagebreak] Et le bilan est satisfaisant pour les projets inscrits au budget d’investissement public (BIP) et les projets d’investissement prioritaires (PIP). La délégation régionale des marchés publics de l’Est a permis de réaliser une économie budgétaire de 247 670 927 F.
Pour le BIP dont la programmation a été lancée en janvier, 203 projets sont concernés à l’Est. A ce jour, 195 contrats sont attribués, soit un taux d’attribution de 96%. « On a reçu 123 avis d’appel d’offres (DAO) des maîtres d’ouvrages et des maîtres d’ouvrages délégués. Le taux de lancement est de 100%. Le nombre de contrats signés est de 176 sur les 203 projets, soit un taux de signature de 87%. Le nombre d’ordres de service notifiés est de 174, soit un taux de notification de 86% », explique Mahaman, délégué régional des Marchés publics de l’Est.
Concernant les PIP mis en place en mai dernier, 32 projets sont retenus. « 27 contrats sont déjà attribués, soit un taux d’attribution de 84,38%. Le nombre de drafts de DAO attendus est de 26 ; tous
ces avis d’appel d’offres ont déjà été lancés, soit un taux de lancement de 100% », renchérit notre source. Le nombre de contrats signés est de 14 projets, soit un taux de signature de 44%. Le nombre
d’ordre de service notifiés est de neuf, soit un taux de notification de 28%.
L’économie budgétaire réalisée pour le PIP est de 26 467 269 F. Les marchés publics ont fait réaliser l’économie de 228 085 229 francs pour les projets Bip et Pip. L’exécution des travaux sur le terrain indique que 36 chantiers sont réceptionnés sur un total de 203 projets. Et le taux global d’exécution des travaux est de 43% pour une consommation financière de 15 %, au 30 septembre 2014.
Mais, ce tableau est un peu terni à travers les projets financés par les fonds propres des communes. Sur les 85 projets dans les 33 communes de l’Est, 23 contrats ont été attribués. Soit un taux d’attribution de 27%. Six contrats sont signés pour un taux de signature de 7%.
Et 27 avis d’appel d’offres lancés, soit un taux de lancement de 34%. L’économie budgétaire réalisée est de 19 561916 F. La situation n’est guerre reluisante pour les projets réalisés par le Programme national de développement participatif et le Feicom. Au total, 38 projets sont concernés. Seuls quatre contrats sont attribués et un contrat signé. Et l’économie réalisée est de 23 782 F. « Le faible pourcentage de passation des marchés au niveau des projets financés par les ressources propres des communes s’explique par la non transmission des drafts de Dao. Et ce sont des projets immatures dont il faudrait à l’avenir exiger la validation par la tutelle, la disponibilité des financements devant supporter les projets à programmer », analyse Mahaman.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *