Cameroun – Marches blanches: Selon le MRC, au moins 200 militants ont été arrêtés à Yaoundé le 8 juin 2019 – 237online.com
Politique

Cameroun – Marches blanches: Selon le MRC, au moins 200 militants ont été arrêtés à Yaoundé le 8 juin 2019

Les militants du MRC ont une fois de plus bravé l’interdiction des autorités.

En reprenant la direction (à titre intérimaire) du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Tiriane Nadège Balbine Noah, la deuxième vice-présidente, avait prévenu que ce parti allait, malgré l’interdiction, tenir les manifestations pacifiques prévues le 8 juin 2019. Parole a été tenue.

Malgré une forte présence des forces de sécurité dans différents lieux stratégiques de la ville de Yaoundé samedi, plusieurs dizaines de militants du parti de Maurice Kamto sont descendus dans la rue pour revendiquer entre autres la libération de leur leader, de ses militants et de ses alliés; la mise sur pied d’un code électoral consensuel; la fin du conflit au Nord-Ouest et au Sud-Ouest ou encore l’adoption d’un code électoral consensuel.

Dans un communiqué signé hier dans la nuit, le porte-parole de Maurice Kamto renseigne qu’au moins 200 militants du MRC ont été interpellés. «Deux cent personnes au moins, sous réserve du décompte final en cours, ont ainsi été arbitrairement et brutalement arrêtées sur divers sites de la ville», indique Olivier Bibou Nissack.

Il s’agit notamment de l’Avenue Germaine, du Rond-point de la BEAC, le Rond-point Nlongkak et le carrefour Mvan. Le communiqué précise que les personnes interpellées «ont été conduites vers des lieux secrets». Bibou Nissack regrette que les «droits politiques fondamentaux des Camerounais soient ainsi bafoués».

Avec ces nouvelles interpellations, ce sont plus de 550 militants du MRC qui ont été arrêtés en une semaine, puisqu’au moins 350 avaient été interpellés le 1er juin. Des arrestations qui ne semblent pas ébranler la détermination du directoire du MRC qui d’ores et déjà, annonce d’autres manifestations.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer