Société

Cameroun : Luc Assamba, maire décédé de Yaoundé II était un baobab à Tsinga

Le maire de Yaoundé II est mort et laisse orpheline l’une des plus grandes familles du Mfoundi.

Le pire s’est produit peu avant 21h vendredi dernier, 16 novembre 2018. Le maire de Yaoundé II, n’est plus ; foudroyé par un Avc. L’homme politique dirigeait l’une des communes les plus importantes de la capitale politique. Il a rendu l’âme au Centre des urgences de Yaoundé (Cury). L’édile y était interné depuis quelques jours. « Ça n’allait vraiment pas et nous nous attendions au pire », confie une source familiale.

Luc Assamba appartenait à la famille Tsinga, l’une des plus grandes dans le Mfoundi. Il a occupé le poste de président de la section Rdpc Mfoundi II. Soutenu par les principaux élus ainsi que les autres acteurs politiques de cette circonscription électorale, il a été pendant des années l’une des figures importantes au sein du Rdpc. Toutefois, au mois de juin dernier, dans une correspondance qui lui a été adressée, certains militants, conduits par Mouhamadou Aminou, ont réclamé sa démission de la mairie ainsi que de la tête de la session.

Pourtant, au lendemain de son élection pour le premier mandat en 2007, le maire Luc Assamba et son conseil municipal avaient promis de construire le siège de la commune. En 2012, après 25 ans de location, le siège a été érigé, pour un montant de 743 millions F.Cfa. Le bâtiment a été construit en 25 mois.
C’est aussi le football camerounais qui perd une de ses figures. Luc Assamba était en effet président de l’Association des clubs de football d’élite de la région du Centre et ancien président de la ligue régionale de football du Centre. Il dirigeait le club Yaoundé II, relégué la saison dernière en Elite Two.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer