Economie

Cameroun: Les saveurs du « Kilichi »

Fabriquée à base de la viande de bœuf, cette recette culinaire voit son cercle de consommateurs s’agrandir pour sa saveur irrésistible.

Quand on parle de Ngaoundéré, la première idée qui vient à l’esprit, c’est le « Kilichi ». La ville y a bâti sa renommée en la matière. Cet aliment, très prisé par des millions de Camerounais et étrangers, est d’une saveur particulière. Pimenté ou non, son goût est unique. Cette recette culinaire concoctée à base de viande, généralement de bœuf, mouton ou chèvre, est séchée et assaisonnée avec une pâte épicée. Puis, cette viande est grillée selon des procédés traditionnels dont seuls les bouchers ont le secret. D’après les estimations, des milliers de paquets sont commercialisés au quotidien avec pour destinations le Sud Cameroun, l’Europe, le Canada, voire l’Asie. C’est pour cette raison que les producteurs de ce mets traditionnel installés au quartier Troua-Mala, plus précisément au lieu-dit 12 poteaux, se tuent à la tâche du matin au soir pour satisfaire la forte demande.

« Nous travaillons chaque jour. Nous n’avons presque pas de repos parce que nous voulons satisfaire notre clientèle qui s’agrandit chaque jour » explique Amadou Alpha, le chef d’entreprise de Super Kilichi. Vendu à partir de 1000 F le paquet, le kilichi est pour la plupart du temps offert au client comme amuse-gueule. Dans certains restaurants, il est utilisé comme complément de la salade. Sur son origine au Cameroun, des héritiers de cette tradition, font référence aux pays tels que le Niger et le Nigeria. Et comme tout métier, la production de ce plat charrie des contraintes. On peut évoquer notamment la rareté de la bonne qualité de la viande en saison sèche ; et en saison pluvieuse, la difficulté à sécher la viande pour la faire griller. Malgré tout, les producteurs s’organisent pour que les consommateurs n’en manquent pas.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page