Cameroun : Les produits Afric gaz introuvables sur le marché

Gaz domestique

Les consommateurs dans la ville de Bertoua parlent d’une pénurie artificielle.

Dimanche 12 décembre 2021, Alain Bidjene a fait la ronde des principaux points de vente de gaz domestique dans la ville de Bertoua, il est revenu deux heures après, sa bouteille de 12 ,5kg désespérément vide : « en dehors des produits de marque Camgaz, Total et Tradex, il n’y a pas de gaz et surtout Afric gaz », révèle-t-il à sa maman. Laquelle a été contrainte, dès lors, de cuire ses repas sur un réchaud à pétrole. Il en est ainsi depuis quelques semaines, en tout cas, pour ce qui est des principales villes de la région de l’Est. Le gaz domestique est rare, singulièrement celui contenu dans les bouteilles estampillées Afric gaz : « C’est difficile de vivre sans gaz ,d’autant plus que les bouteilles de gaz domestiques sur le marché camerounais ne sont pas interchangeables, nous sommes dans l’obligation de se procurer des bouteilles des autres opérateurs ; et le prix n’est pas à la portée de tous les citoyens » se lamente Alphonsine Docki.

Sur les raisons de cette rareté du produit sur le marché, le principal opérateur économique qui détient l’exclusivité de la distribution et la commercialisation du produit Afric gaz dans la région de l’Est n’a fait aucune déclaration. Mêmes les démarches entreprises par Le Jour sont restées vaines. L’un des employés de l’entreprise à Bertoua reste rassurant : « Il n’y a pas de feu dans la maison, il y a des problèmes de ravitaillement dans la chaîne, mais ils seront certainement résolus au plus vite ». Ces assurances, ainsi que celles des associations des consommateurs, ne semblent cependant pas prises au sérieux. Certains utilisateurs de gaz Afric gaz estiment ainsi que la pénurie actuelle est artificielle à cause du monopole : « Il y a un seul opérateur qui a l’exclusivité de la représentation de la maison Afric gaz, et par conséquent il peut créer cette pénurie juste pour augmenter les prix et se faire de l’argent », soupçonne Abraham Téshiba, un consommateur.

Charles Mahop / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *