Cameroun: Les plans communaux revisités

Ils sont analysés dans le deuxième numéro du magazine d’information du Programme national de développement participatif.Les plans communaux de développement (Pcd) sont déjà opérationnels dans 329 communes sur les 360 que compte le pays, grâce au Programme national de développement participatif (Pndp). Il y a sept étapes capitales à suivre pour produire un document de qualité, outil de planification qui permet à la commune de se projeter dans le court, le moyen et le long termes. Ils sont décrits dans le deuxième numéro du magazine d’informations « Les Echos du Pndp ». Ce qu’on apprend dans le dossier de huit pages consacré au sujet, c’est le contexte dans lequel ces plans ont été mis sur pied. Les Pcd sont également présentés comme des outils de recherche d’investissement pour les communes. A titre d’exemple, la municipalité de Dschang dans l’Ouest dont « le plan de développement est un répertoire de projets susceptibles d’impulser le développement d’une activité économique viable », peut-on lire dans le magazine.

C’est en effet aux 360 maires du pays élus à l’issue du scrutin du 30 septembre 2013 que la coordinatrice du Pndp, Marie Madeleine Nga, consacre son éditorial. Le lecteur a en exclusivité dans ce magazine d’informations, les photos de ces nouveaux élus locaux. Ils continueront de travailler aux côtés du Pndp dans la promotion du développement local. D’ailleurs, pour ces nouveaux maires, le Pndp a organisé dix ateliers régionaux d’imprégnation, question de les arrimer aux Pcd. Entre autres actualités relatées dans le magazine, la descente en août 2013 du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Emmanuel Nganou Djoumessi, sur le site du port en eau profonde de Limbe dans le Sud-Ouest. Les investisseurs coréens engagés dans la construction de cette infrastructure projettent sa livraison d’ici 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *