CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Actualité

Cameroun : Le torchon brûle entre Maurice Kamto et Celestin Monga

Dans une publication sur son compte Tweeter ce mardi 28 avril 2020, le célèbre écrivain et économiste Célestin Monga a dit quelque chose qui laisse croire qu’il est en froid avec le président du Parti pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

Y’a-t-il eu un malentendu entre Marice Kamto et Célestin Monga ? En tout cas, c’est ce laisse croire le Tweet du vice-président du Groupe de la Banque Africaine de Développement ce mardi 28 avril 2020. 237online.com a relevé ses propos. « Odile Tobner-Biyidi, 83 ans ce jour, humaniste, femme-courage, veuve Mongo Beti. Dans 100 ans, quand les historiens du futur raconteront notre lutte, son nom sera en tête de liste-pas les opportunistes zélés qui prétendent aujourd’hui combattre les régimes qu’ils servaient hier », a écrit l’intellectuel.

Il faut dire c’est quelque chose d’assez étonnant. Il y’a un peu plus d’un an, dans un Tweet, l’économiste camerounais avait demandé que soient libérés Maurice Kamto, Sissiku Ayuk Tabé, et tous leurs autres sympathisants qui avaient également été arrêtés. « Economie de la honte et de la folie : ils tirent sur des manifestants à mains nues. Courage à Michèle Ndoki : brillant esprit et belle âme de ce pays meurtri, mais élégant et digne. Libérez Valséro, Sissiku Ayuk Tabé, M. Kamto, Penda Ekoka, et tous les anonymes prisonniers d’opinion », pouvait-on lire.

Lire aussi
Mrc et alliés: Vent de dissensions au sein de la «résistance»

Tags
Afficher plus

Un commentaire

  1. Tout de même les partisans de Maurice Kamto doivent pouvoir se montrer réceptifs aux critiques eux qui en sont champions. Il faut craindre qu’une fois au pouvoir ils instaurent un régime totalitaire. Personne de sérieux ne peut en effet oser s’attaquer à la probité de Célestin Monga dans la longue bataille pour la démocratie au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer