Cameroun : le réseau anti-Eto’o du ministre Mouelle Kombi dévoilé !

narcisse mouelle kombi et paul biya

La guerre fait rage au sommet du football camerounais. Depuis plusieurs mois, Samuel Eto’o, président de la Fecafoot, et Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports, s’affrontent dans un bras de fer sans merci autour de la nomination du sélectionneur des Lions Indomptables. Un conflit qui a permis au ministre de rallier à sa cause de nombreux détracteurs de l’ancien capitaine des Lions, formant ainsi un véritable « réseau anti-Eto’o« . 237online.com vous dévoile les membres de cette coalition hétéroclite.

Alliés à Etoudi, pressions à la CAF : la galaxie Mouelle Kombi

Pour tenir tête à l’emblématique président de la Fecafoot, Narcisse Mouelle Kombi a su s’entourer d’alliés de poids. À commencer par Ferdinand Ngoh Ngoh, le tout-puissant secrétaire général de la présidence, accusé d’instrumentaliser le conflit à des fins politiques. Un soutien crucial qui divise jusqu’au palais d’Etoudi, où le clan Eto’o, mené par la Première Dame Chantal Biya, s’oppose aux pro-Mouelle Kombi.

Le ministre des Sports peut également compter sur Seidou Mbombo Njoya, vice-président de la CAF et adversaire résolu d’Eto’o, pour faire pression sur l’instance africaine où une plainte viserait l’ancien buteur pour « trucage de matchs« . Des relais qui renforcent la position du ministre dans ce combat de haute lutte.

Anciens Lions, journalistes, activistes : la contre-attaque des « Anti-Eto’o« 

Autre force de frappe de Narcisse Mouelle Kombi : les anciennes gloires des Lions Indomptables en froid avec Samuel Eto’o. De Joseph-Antoine Bell, écarté du jubilé des Lions pour des différends avec le président de la Fecafoot, à André Onana, longtemps persona non grata en sélection, ces monuments du football apportent une caution morale précieuse au ministre dans l’opinion.

Les médias ne sont pas en reste dans ce front anti-Eto’o. Des journalistes comme Jean-Bruno Tagne, ancien soutien de l’ex-buteur du Barça devenu son pourfendeur, ou des activistes comme Guibaï Gatama, convaincu d’une chute prochaine du patron de la Fecafoot, mènent une guerre sans merci à celui qu’ils accusent de dérive autoritaire. Une pression médiatique qui fragilise Samuel Eto’o.

Bataille juridique, staff parallèle : les pions de Mouelle Kombi

Pour asseoir sa stratégie, Narcisse Mouelle Kombi a aussi placé ses pions à des postes clés. Au ministère, ses bras droits Cyrille Tollo et Rodrigue Ngando Sandjè mènent la fronde contre la Fecafoot. En sélection, le staff nommé par le ministre, de Marc Brys à François Omam-Biyik, conteste la légitimité des hommes d’Eto’o. Quitte à créer une cohabitation explosive et paralysante pour les Lions.

Sur le plan juridique, le ministre a trouvé un allié de poids en Abdouraman Hamadou Babba, président de l’Étoile filante de Garoua, qui multiplie les procédures pour faire invalider les décisions du patron de la Fecafoot. Un « combat par légal interposé » qui pourrait coûter cher à Samuel Eto’o selon les observateurs.

Narcisse Mouelle Kombi a su, en fin stratège, fédérer autour de lui une galaxie d’opposants farouches à Samuel Eto’o. Une « Team anti-Eto’o » déterminée à faire tomber l’icône du foot camerounais, quitte à se payer une guerre fratricide sur le dos des Lions Indomptables. Le football camerounais n’a pas fini de trembler.

Par Mathias Mouendé Ngamo pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *