Cameroun: Le personnel méritant de Bolloré dans le train des médailles

Remettant les médailles d’honneur du travail aux employés de Bolloré Africa Logistics Cameroun, Socopao et Havas Media Cameroun, le ministre du Travail et de la sécurité sociale (Mintss), Grégoire Owona, les a invités à redoubler d’ardeur au travail.
En tout, ce sont 521 médailles d’honneur du travail qui ont été remises, vendredi 1er avril 2016 à Douala, aux 408 employés méritants du Groupe Bolloré (Socopao, Havas Media Cameroun et Bolloré Africa Logistics Cameroun). 237online.com Le ministre du Travail et de la sécurité sociale (Mintss), Grégoire Owona, qui a fait le déplacement de la cantine de Bassa à Douala, a personnellement accroché ces centaines de médailles sur la poitrine des heureux récipiendaires. La cérémonie qui consacrait 521 récipiendaires (76 médailles en or, 173 en vermeil et 272 en argent) est, apprend-on, la reconnaissance des services rendus à Bolloré Africa Logistics. « Par leur abnégation au travail et leur loyauté, ils ont réussi à faire de Bolloré Africa Logistics, un acteur majeur du développement socio-économique au Cameroun », a déclaré Mohamed Diop, directeur régional Golfe de guinée de Bolloré Africa Logistics. A l’en croire, l’investissement annuel de plus de 200 millions de FCFA, consacré au développement des compétences par la formation du personnel ; la prise en charge médicale des agents et de leurs familles (3 129 assurés) ; le maintien des emplois directs (1 431 employés) et indirects (plus de 120 000 par an) ; la réduction des accidents de travail ; les avancements au mérite ; l’accueil de plus de 300 stagiaires par an ; sont quelques réussites sociales enregistrées au cours de ces dernières années. Et qui fondent, apprend-on, l’attractivité de cette marque employeur auprès de la jeunesse camerounaise. Des efforts salués par l’ensemble des travailleurs du groupe qui, à travers leur représentant, n’ont pas manqué de présenter quelques doléances au top management, et d’interpeller le ministre du Travail sur l’incidence du toilettage des textes relatifs à la prévoyance sociale sur leurs salaires. « Nous saluons les efforts fournis par le top management. Les allocations relatives à l’arbre de Noël sont, par exemple, désormais effectives. Cependant, nous souhaitons une participation de l’employeur aux frais de logement des employés non-résidents ; une revalorisation de la prime de transport, qui ne cadre plus avec l’environnement économique actuel », a déclaré le représentant du personnel. Au ministre du Travail, il a indiqué que les textes sur la prévoyance sociale ont eu une incidence considérable sur leur revenu. « C’est pour cela, monsieur le ministre, que nous plaidons pour un assouplissement de l’IRRP (Impôt sur le revenu des personnes physiques) », a-t-il déclaré. En réaction, Grégoire Owona a expliqué aux travailleurs les raisons pour lesquelles ils ressentent l’impact des récentes réformes. « Quel est le problème ? Par le passé, les cotisations des employés s’effectuaient sur une base qui ne permettait pas au retraité de mieux vivre. A la suite de ce constat, des réunions ont eu lieu et les travailleurs ont accepté de cotiser un peu plus, pour de meilleures conditions de vie à la retraite. Donc, il ne s’agit pas d’une baisse drastique des salaires. 237online.com Mais plutôt, de plus de cotisations. Pour l’IRPP, les discussions sont en cours », a-t-il déclaré, conseillant aux employés de toujours garder le juste milieu lors des revendications. A ces derniers, il a demandé de redoubler d’ardeur au travail pour permettre au groupe de poursuivre son développement. Au management du groupe Bolloré, le ministre du Travail a rappelé que les pouvoirs publics ne ménageront aucun effort pour préserver la paix et la stabilité, gages du développement socio-économique et de l’épanouissement des Camerounais.

Joseph Roland Djotié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *