Cameroun: Le nouvel inspecteur général du Mincom en poste

Le Pr. Félix Zogo qui remplace à ce poste le Pr. Albert Mbida a pris fonction vendredi au cours d’une cérémonie présidée par le ministre Issa Tchiroma Bakary.
Après 17 années passées au sein du ministère de la Communication, comme chef de la cellule juridique et conseiller technique N°1, le Pr. Félix Zogo « connaît la maison ». Nommé par décret présidentiel le 18 février 2016, le nouvel inspecteur général a été installé vendredi dernier par le ministre de la Communication (MINCOM), Issa Tchiroma Bakary. 237online.com Un haut cadre de l’administration à qui il revient désormais la responsabilité « d’évaluer les performances et assurer le contrôle interne des services du ministère, de mettre en œuvre les stratégies de lutte contre la corruption, et surtout d’impulser une dynamique nouvelle ». En lui prescrivant ces missions, le MINCOM sait compter sur « les capacités, mérites et qualités humaines » du promu. En effet, à 57 ans et maître de conférences des universités depuis trois mois, le Pr. Zogo est d’abord un professionnel de la communication dévoué, enseignant-chercheur depuis 20 ans. C’est ainsi qu’il a encadré plusieurs générations à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (ESSTIC), notamment dans les filières publicité et édition. Son efficacité et son sens du travail bien fait lui ont valu d’être, par exemple, coordonnateur exécutif des deuxièmes états généraux de la communication en 2012. 237online.com Au plan politique, le Pr. Félix Zogo est militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), membre suppléant du Comité central et fervent défenseur des idéaux de ce parti dans les médias. Il remplace à ce poste le Pr. Albert Mbida qui jouit d’une retraite bien méritée. Pour ce dernier, en guise d’hommage pour services rendus, le MINCOM a obtenu du public venu à la cérémonie, des ovations nourries. Pour Issa Tchiroma Bakary, « le Pr Mbida est une icône de la communication, dont l’expertise est demeurée intacte, même au bout de tant d’années de service ».

Azize MBOHOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *