Cameroun: Le Centre international de l’artisanat de Yaoundé fonctionnel

Laurent Serge Etoundi Ngoa, le ministre des Petites et moyennes entreprises de l’économie sociale et de l’artisanat a procédé à son inauguration lundi le 04 avril 2016.
L’ouverture de la cinquième édition du Salon International de l’artisanat du Cameroun, le lundi 4 avril 2016, a aussi été l’occasion d’inaugurer le Centre international de l’artisanat de Yaoundé (CIAY). 237online.com La cérémonie, présidée par Laurent Serge Etoundi Ngoa, le ministre des Petites et moyennes entreprises de l’économie sociale et de l’artisanat (Minmpmeesa), qu’accompagnait le représentant du chef de l’Etat, Ayang Luc, président du Conseil économique et social. La présence des membres du corps diplomatique, représentants des organisations internationales et partenaires au développement, mais aussi des invités spéciaux venus des quatre coins du monde a été remarquable, et a confirmé la stature internationale de cet événement. Apres le mot de bienvenu du représentant du délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé, le Minpmeesa ainsi que le représentant du chef de l’Etat Ayang Luc ont tour à tour remercié les délégations étrangères présentes, ainsi que les artisans nationaux et internationaux à s’être présenté massivement à cette ouverture. Ce joyau architectural constitué de quatre bâtiments deux centraux et deux latéraux est un fruit de partenariat entre la Communauté urbaine de Yaoundé et le Minpmeesa. Selon Laurent Serge Etoundi Ngoa, le Centre International de l’artisanat de Yaoundé est une œuvre qui a coûté environ 1,8 milliard de FCFA. Durée des travaux : 2ans. Le gouvernement s’est donné pour mission de moderniser ce secteur générateur de richesses et d’emplois, d’où la construction de ce bel édifice. 237online.com Ce centre international, constitue une véritable vitrine pour la valorisation de l‘artisanat resté longtemps dans le secteur informel. Il a une particularité pour la diversité des produits artisanaux. Il permettra donc à contribuer aux échanges des produits nationaux et le reste du monde ; permettra aux artisans de continuer à pratiquer et à exposer leur activité, à commercialiser les produits pour la réalisation du E-commerce et du commerce.

Julienne Josiane Ondomboe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *