Société

Cameroun: Le BIR soigne 550 malades

Une campagne de soins et de chirurgie de labcataracte initiée par lebBataillon d’interventionbrapide s’est déroulée dub10 au 13 décembrebdernier à Rey-Bouba dans le Mayo-Rey.

Lorsque le médecin-chirurgien, le commandant Hassan enlève la bande des yeux du premier patient opéré au deuxième jour de la campagne «BIR Againts Blindness », l’on peut lire une certaine satisfaction sur le visage du malade dont la vue a été restaurée. Un autre malade a d’ailleurs voulu abandonner sa canne aussitôt pour s’en aller, une fois que la bande a été détachée. Ces évènements se déroulent à Rey-Bouba, le chef-lieu de l’arrondissement du même nom, département du Mayo-Rey, région du Nord. Du 10 au 13 décembre dernier, une campagne de soins et de chirurgie de la cataracte a été organisée dans cette unité administrative par le Bataillon d’intervention rapide (BIR).

Pendant quatre jours, plus de 500 malades se sont retrouvés dans le camp BIR de Rey-Bouba, situé à la sortie de la ville. L’opération conduite par le coordonnateur de la santé de cette unité, le lieutenant-colonel médecin Alain Mvogo, mettait la particularité sur la chirurgie de la cataracte. Au terme de la campagne, plus de 75 malades opérés ont recouvré immédiatement la vue, et d’autres étaient supposés le faire progressivement. En effet, cette campagne de restauration de la vue rentre dans le cadre des actions civilo-militaires qu’organise régulièrement le BIR.

Lire aussi
L’épouse du recteur de l’Université de Yaoundé 1, Ginette patience Nkolo, poursuivi au Tribunal pour Bagarre

Voilà pourquoi le préfet du département du Mayo-Rey, Amadou Zarma, est venu personnellement présider la cérémonie de lancement de cette initiative, qui a convié des malades en provenance de toute sa circonscription administrative. Dans son speech de circonstance, le représentant de l’Etat a salué la bonne collaboration qui règne entre ce corps d’élite de l’armée camerounaise et les populations du Mayo-Rey. Il a rassuré la haute hiérarchie militaire de la disponibilité des autorités locales à accompagner l’armée dans sa mission de sécurisation des populations et des frontières. La campagne « BIR Againts Blindness » qui était programmée au début de cette année dans le Mayo-Rey, a été décalée en décembre à cause de la pandémie du Coronavirus, a expliqué le commandant du 4e BIR, le lieutenant-colonel Guy Merlin Chembou Zambou, présent également à Rey-Bouba pendant toute la campagne.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page