Cameroun : La FIFA audite Eto’o, le projet TDS dans la tourmente !

délégation de la FIFA

La Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a dépêché une délégation de haut rang à Yaoundé pour auditer Samuel Eto’o, le président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT). Comme le révèle en exclusivité 237online.com, cette visite surprise intervient dans le cadre du projet TDS (FIFA Talent Scheme), un programme ambitieux visant à détecter et former les jeunes talents du ballon rond camerounais. Mais derrière cette évaluation de routine se cache une réalité plus troublante : la FIFA ne ferait plus confiance à Samuel Eto’o pour mener à bien ce projet crucial.

Anthony Bafoe, l’homme de main de la FIFA pour ausculter Eto’o

C’est une pointure du football africain qui a été choisie pour mener les auditions : Anthony Bafoe. Cet ancien international ghanéen, aujourd’hui spécialiste haute performance (HPS) de la FIFA, était accompagné de Franciny Samba du Bureau régional de la FIFA, d’Etienne Sockeng, consultant technique régional, et de Jorge Reiss, Fifa Talent Coach résident au Cameroun. Un quatuor de choc pour passer au crible la gestion du projet TDS par Samuel Eto’o.

Le projet TDS, un enjeu crucial pour l’avenir du football camerounais

Pour mesurer l’importance de ce projet TDS, il faut en rappeler les contours. Il s’agit ni plus ni moins que de détecter et de former la future élite du football camerounais. 25 jeunes filles et 25 jeunes garçons nés entre 2010 et 2011 seront sélectionnés au terme d’un vaste processus de détection. Ces pépites seront ensuite prises en charge en pension complète au Centre technique de la FECAFOOT jusqu’en 2026, avec à la clé une formation sportive et académique d’excellence. Un vivier crucial pour l’avenir des Lions Indomptables et des Lionnes Indomptables.

Le processus de recrutement au cœur des inquiétudes de la FIFA

Mais c’est bien le processus de recrutement de ces jeunes talents qui semble au cœur des préoccupations de la FIFA. L’instance mondiale du football veut s’assurer que la sélection des heureux élus se fera de manière transparente, équitable et sans le moindre soupçon de favoritisme. Un enjeu d’autant plus crucial que la réputation de Samuel Eto’o a été écornée par des accusations de gestion opaque et solitaire à la tête de la FECAFOOT.

Eto’o sur la sellette, son avenir à la tête de la FECAFOOT en question

Cet audit de la FIFA intervient au pire moment pour Samuel Eto’o. Déjà fragilisé par les résultats en demi-teinte des sélections nationales et par les critiques sur son style de management, le président de la FECAFOOT joue gros sur ce projet TDS. Si les conclusions des auditeurs venaient à pointer des irrégularités ou des dysfonctionnements dans le processus de recrutement, c’est tout l’édifice Eto’o qui pourrait s’effondrer. Avec à la clé, une possible mise sous tutelle de la FECAFOOT par la FIFA.

Un électrochoc nécessaire pour sauver le projet TDS ?

Mais au-delà du cas Eto’o, c’est l’avenir même du projet TDS qui est en jeu. Ce programme est une chance unique pour le Cameroun de construire sur le long terme les fondations de ses futures équipes nationales. Un trésor qu’il convient de préserver à tout prix des errements et des dérives. Si l’audit en cours peut servir d’électrochoc pour remettre le projet TDS sur de bons rails, alors il aura été utile, quelles qu’en soient les conséquences pour Samuel Eto’o.

Les prochaines semaines s’annoncent décisives pour l’avenir du football camerounais. Entre les conclusions de l’audit de la FIFA et le début imminent des détections pour le projet TDS, c’est tout un écosystème qui retient son souffle. Une chose est sûre : 237online.com, votre média de référence, sera sur tous les fronts pour vous faire vivre en direct et en exclusivité les soubresauts de cette affaire qui pourrait changer à jamais le visage du ballon rond au pays des Lions Indomptables.

Par Jean-Marc Bilong pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *