Société

Cameroun: La Direction générale des Impôts fait sa mue

L’inauguration du nouveau bâtiment a été effectuée, le 27 novembre 2020 par Joseph Dion Ngute, Premier ministre, chef du gouvernement.

Le premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute, a procédé le 27 novembre 2020 à la cérémonie d’inauguration de l’immeuble siège de la direction générale des Impôts (DGI) du Ministère des finances. C’était une cérémonie riche en sons et en couleurs, qui a couronné les trois années de travaux mis pour la réalisation de l’ouvrage qui est désormais opérationnel. La tour de 11 étages et le bâtiment d’appoint de 4 étages ayant coûté 22 milliards de Fcfa est un soulagement autant pour les responsables de cette structure que pour les employés. Ceci pour des raisons importantes en l’occurrence, optimiser les conditions de travail. Partant du constat de l’exiguïté des locaux, à la vétusté globale du bâtiment et des installations, l’édification d’une infrastructure à même de donner satisfaction était nécessaire. C’est qu’au fil du temps, la direction générale des Impôts, installée depuis près de 40 ans dans les locaux exigus, s’est vu confier des missions et objectifs sans cesse croissants.

De nouveaux défis ainsi définis, induisent en effet, un accroissement de structures installées dans le bâtiment abritant ses services centraux. D’où la nécessité d’un cadre plus adapté. Dans son allocution, Louis Paul Motaze, Ministre des Finances (Minfi), se réjouira ainsi du fait que ce nouvel immeuble de la Direction générale des impôts, va offrir des conditions de travail plus optimales au personnel dans sa mission de collecte des recettes de l’État et permettra au trésor public de souffler : «le nouvel immeuble de la DGI à vocation à ramener les nombreux services éparpillés dans la ville de Yaoundé au sein d’un seul et même bâtiment ce qui permettra à la fois de résoudre le problème de la coordination des services et de réduire les coûts exposés par le Trésor public au titre des loyers. Ce complexe vient apporter une solution définitive aux problèmes infrastructurels de l’administration fiscale», a expliqué, le Minfi.

Lire aussi
Union sacré pour le CHAN : Le discours de PM trouve un écho favorable auprès des Pickpockets, et grands bandits

Présentation de l’ouvrage

Cette infrastructure futuriste est bâtie sur 19 821 m2 et dotée d’une tour centrale de type rez de chaussé, 11 étages, trois sous-sols, une extension de types R+4, trois sous-sols servant de parking. Au total, le bâtiment comporte 206 bureaux, une salle de conférence ultra moderne d’une capacité de 200 places, une bibliothèque, un call-center, un restaurant, une salle de sport, un datacenter, trois salles d’archives, 11 espaces café, d’un parking souterrain d’une capacité de 180 places. La sécurité n’est pas en reste avec les dernières innovations technologiques en matière de sécurité incendie dont bénéficie l’immeuble. Pour Joseph Dion Ngute, Premier ministre, chef du gouvernement, «l’édification de ce nouvel immeuble de la Direction générale des impôts, participe de la matérialisation des innovations en cours au sein de l’administration fiscale mais aussi qu’elle vise à
renforcer le civisme fiscal».

Lire aussi
Bilharziose et les vers intestinaux: 7,4 millions d’enfants d’âge scolaire à déparasiter

De son côté, le maire de la ville de Yaoundé a salué la construction de ce bâtiment en plein centre urbain, à l’avenue Foch non loin de l’ancien cinéma le Capitole. Selon, Luc Messi Atangana il s’agit là d’un véritable «joyau architectural» qui vient embellir la ville. A ce sujet, le premier magistrat de la ville, sera interpellé par le premier ministre, qui a saisi l’occasion pour lui demander de prendre exemple sur cette bâtisse futuriste, pour améliorer l’image de notre capitale. Pour Joseph Dion Ngute justement, il est temps que Yaoundé cesse de donner l’image d’un dépotoir à ciel ouvert. Il a invité par ailleurs les autres directions du ministère des Finances, à prendre exemple de cette bâtisse du futur ainsi que les autres départements ministériels qui se superposent dans les immeubles collectifs.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page