Cameroun: La commune de Pitoa dévoile son plan de développement

C’était à l’occasion du conseil municipal consacré au vote du budget de l’exercice 2019 qui s’est tenu hier.

Classée première commune de la région du Nord pour la deuxième année consécutive et 2ème commune sur le plan national ,au concours du guichet des performances des communes, celle de Pitoa aborde l’année 2019 avec sérénité. C’est du moins une impression de grande aisance que les membres du conseil municipal ont donné à voir hier à Pitoa. C’était à l’occasion du conseil municipal municipal consacré au vote du budget 2019. La cérémonie s’est tenue dans la salle de conférences de l’hôtel de ville flambant neuf. David Embe le préfet de la Benoue a dit sa satisfaction des résultats obtenus pour l’exercice budgétaire 2018.

Les chiffres sont élogieux : 64 boutiques construites au centre commercial moderne, dix forages equipes de moteur électrique, construction de centre de santé, électrification de localités…Tout ces réalisations ont été faites dans les clous du budget de 1. 133. 522.858 de Fcfa. Des performances qui ont valu le soutien de partenariats tels le Programme national pour le développement participatif (Pndp), Redd+et le Feicom.
Pour l’année 2019, le maire de Pitoa Oussmanou Aman Sa’aly et ses collègues du conseil municipal prévoient un budget à la baisse de 179.046.986 Fcfa. En cause, « la récession économique que subit la eone Cemac, qui a entraîné la baisse des recettes de la commune». Toutefois, ils prévoient que l’enveloppe prévue pour le fonctionnement de la commune sera de 32,29% du volume du budget ,dont 19,80%pour le traitement des employés de la commune et celle impartie aux investissements 66,80%.

Ainsi, «un centre de santé d’une valeur de 50millions de Fcfa sera construit, trois blocs de deux salles de classes aussi , 100 lampadaires à énergie solaire répartis dans 10 villages et 10 forages , vont aussi être installés», a dévoilé le maire. Pour lui, les priorités sont: améliorer la qualité de l’accès à l’éducation , améliorer la qualité de l’accès à l’eau potable, améliorer l’accès aux soins de santé de base , améliorer la croissance économique, améliorer la qualité de la préservation de l’environnement, améliorer la qualité de vie des populations par l’aménagement des routes et l’éclairage public et améliorer la qualité et l’assainissement des finances de la commune et de sa gouo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *