Cameroun: La Banque des PME prépare les premiers financements

Liasse d'argent CFA

L’institution a déjà reçu une centaine de dossiers dont certains bénéficieront des premiers crédits en novembre 2015.
La Banque camerounaise des petites et moyennes entreprises (BC-PME) va octroyer dès le mois de novembre 2015, les premiers crédits à la clientèle. Mais avant d’arriver à cette date, les derniers réglages sont en train d’être faits au niveau de la direction générale à Yaoundé pour tenir les délais. Concrètement, les produits « clés en main » sur lesquels les besoins des clients ont été identifiés à l’avance, ont été mis en place. Notamment, le financement lié à l’exécution des commandes et des contrats, des produits liés à la mobilisation du poste client (l’avance sur facture, l’escompte de traite ou l’affacturage), les produits liés aux engagements par signature, les cautions et le financement des actifs. La BC-PME a aussi identifié des besoins qui concernent les commerçants et les professions libérales. « Voilà les produits clés à main que nous avons mis en place pour étudier rapidement les demandes qui nous serons soumises par les clients », a confié Olivier Djaba, Chef d’agence régionale de Douala.
De même, il y a eu des actions de sensibilisation des promoteurs des PME à travers plusieurs plateformes où l’institution a donné des suggestions pour amener les patrons des entreprises à présenter des projets bancables. A ce jour, une centaine de dossiers ont été reçus dont certains venus des cabinets de courtage sont en étude. D’ailleurs, la BC-PME est en train de s’organiser pour traiter de manière diligente ces dossiers qui bénéficieront des premiers financements à condition de remplir les critères requis par sa politique de financement. « Nous avons même déjà mené les premiers entretiens avec certains de nos clients pour mieux cerner leurs besoins, et essayer de leur donner la conduite à tenir », a expliqué le chef d’agence. A l’en croire, l’institution ne s’est fixée aucune limite pour éviter de créer des goulots d’étranglement. Mais, s’il s’avérait que les capacités de la banque soient limitées, il n’est pas exclu que de s’associer à d’autres institutions financières régionales ou sous régionales pour pouvoir financer les clients.
L’ouverture technique de l’agence de Douala a eu lieu le 03 août 2015, quinze jours après celle de Yaoundé. Elle a été créée dans le but principal d’oxygéner les PME, régulièrement en proie aux difficultés d’accès aux financements auprès des banques classiques. La banque est dotée d’un capital de 10 milliards de FCFA entièrement détenu par l’État camerounais.

Christian Happi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *