Cameroun - Kidnapping: Joshua Osih contredit la version de Fru Ndi - 237online.com
Politique

Cameroun – Kidnapping: Joshua Osih contredit la version de Fru Ndi

Sur les antennes de Radio France International (RFI) samedi dernier, Josua Osih a contredit la version donnée par son président national sur l’identité des ravisseurs de ce dernier.

Pour lui, le mode opératoire utilisé lors du deuxième enlèvement du Chairman n’est pas celui utilisé par les sécessionnistes ambazoniens.

Le bi-hebdomadaire Repères en kiosque ce lundi 1er juillet 2019 rapporte que sur le deuxième enlèvement de John Fru Ndi, son vice-président et lui ne s’accordent pas. Le journal dit que le Chairman, sans surprise, décrit ses ravisseurs comme faisant partie d’un groupe de séparatistes ambazoniens. Alors que, Joshua Osih, son vice-président, sur RFI contredisait cette affirmation et pense que ce n’est pas le mode opératoire des séparatistes.

«Samedi, à RFI, Joshua Osih, député et vice-président du SDF, précisait que la plupart des groupes sécessionnistes se sont désolidarisés de cette action… Nous savons qu’il a été enlevé chez lui, par des hommes en civil cagoulés, avec des kalachnikovs, ce qui n’est pas le modus opérandi normal des sécessionnistes ambazoniens», souligne notre confrère.

Alors que, dès sa libération, John Fru Ndi a déclaré sur les antennes de RFI que: «j’ai entendu du bruit dans la maison, puis un tir, je me suis levé, j’étais au lit. Ils m’ont attrapé et m’ont trainé par terre… ils m’ont libéré vers dix heures hier soir et je suis maintenant à la maison… C’était un groupe de séparatistes ambazoniens. Ils ont pris des photos avec moi en brousse. Ils ont hissé un drapeau ambazonien et ils chantaient l’hymne national ambazonien».

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer