Actualité

Cameroun: Interdiction des veillées funèbres dans le centre par le Gouverneur Naseri Paul Bea

Si pour les uns elle est salutaire, cette mesure apparait pour certains comme un subterfuge.

Une décision du Gouverneur du Centre Naseri Paul Bea interdit désormais toute veillée funèbre et autres rites mortuaire sur toute l’étendue de sa circonscription de commandement. Les préfets des départements sont appelés à veiller au respect scrupuleux de cette décision. Cette mesure il faut le souligné rentre dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid19, qui secoue le monde actuellement.

Cependant ladite mesure aussi salutaire soit elle, ne fait pas l’unanimité au sein des populations du Centre. Pour les uns, comme la jeune Gaëlle, cette mesure est favorablement accueillie dans la mesure où le but de la décision prise par le gouverneur est de limiter la propagation du virus. Un avis que ne partage pas une autre jeune dame dont la maman se trouve actuellement à la morgue : « on a eu une note du Gouverneur qui disait qu’on peut organiser la veillée, maintenant on signe encore un autre décret comme celui-là, nous on va faire comment ? Je ne voie pas pourquoi on va interdire les veillées mortuaires.

Lire aussi
Le nouveau gouvernement intérimaire conduira-t-il la Libye à une crise de longue date?

On a demandé les mesures barrières, je pense qu’on respecte ça. Et elles devraient suffire » Le Mage Albin quant à lui, désapprouve la décision du Gouverneur de la Région du Centre, car en tant qu’Africain, ne pas faire des rites funéraires à un disparu, est très grave eu égard aux risques qui pourrait en découler. Pour le sociologue Abakar Mefire cette décision traduit une sorte de navigation à vue dans la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid19, elle traduit surtout l’état de notre société en pleine crise : « les mesures barrières sont bien récitées mais ne sont pas respectées.

Lire aussi
Dépravation des mœurs : Le lycée d’Ekounou dans le déshonneur

Donc la décision du Gouverneur est un rappel à l’ordre, enfin il faut sonner cette fin de récréation qui dure un peu plus, mais qui nous exposent un peu plus également. Maintenant que la décision est prise, qu’est ce qui sera fait dans la réalité pour que ces mesures soient appliquées de manière impartiale, sans réserve pour tout le monde ».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page