Cameroun - Incendie à la SONARA: Paul Biya a personnellement dirigé les opérations de secours - 237online.com
Actualité

Cameroun – Incendie à la SONARA: Paul Biya a personnellement dirigé les opérations de secours

Paul Biya n’a presque pas dormi dans la nuit du 31 mai 2019. Le Chef de l’Etat, une fois informé de l’incendie à la Société Nationale de Raffinage (SONARA) à Limbe, a tenu une réunion de crise afin de minimiser les dégâts.

« Le Président de la République Paul Biya a, personnellement, une fois informé dans la soirée de vendredi, convoqué une réunion de crise. Une sorte de conseil de guerre qui a duré toute la nuit de vendredi à samedi. Et le téléphone entre différents responsables de haut niveau et le Chef de l’Etat, n’a pas arrêté de sonner. Prenant personnellement les informations, prescrivant la conduite à tenir, les actions à piloter et l’information rapide de l’opinion, Paul Biya a voulu surtout savoir si cet incendie de la SONARA est une attaque contre ses installations. »

Depuis, le travail a repris à la SONARA. Trois ministres ont donné un point de presse le 2 juin. A cette l’occasion, le gouvernement a assuré que l’incendie n’est pas d’origine criminelle. Un démenti relatif aux informations émanant de certains leaders séparatistes qui revendiquaient un acte criminel. «D’après les premières informations mises à notre disposition, on est à même de dire que cet incendie n’est pas d’origine criminelle, mais plutôt accidentelle», a déclaré René Emmanuel Sadi, le porte-parole du gouvernement.

A sa suite, Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l’Eau de l’Energie, a expliqué que « le vendredi 31 mai autour de 21h55min, il s’est produit une explosion dans la chaîne de raffinage de la SONARA. Et cette explosion a produit des flammes qui ont consumé 4 des 13 circuits de raffinage, mettant en arrêt tout le processus de raffinage de la SONARA ».

Enfin, le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a rassuré que les prix des produits pétroliers resteraient inchangés malgré cet incident. « Il est hors des question que certains se permettent de spéculer sur les prix, sous-prétexte qu’il y aurait une pénurie des produits pétroliers au Cameroun, à cause de l’incendie de la SONARA », a-t-il mis en garde.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer