Cameroun – Gymnastique : Fin tragique pour Séverine Emeraude Djala Abaka

Emeraude Djala Abaka

Victime d’une double fracture des cervicales et rupture de la moelle épinière à l´entraînement préparatoire au Championnat d’Afrique Egypte 2021, l’athlète est décédée ce 23 mai, après l’intervention chirurgicale.

Fin tragique pour la gymnaste camerounaise Séverine Emeraude Djala Abaka, qui laisse derrière elle une famille, amis et coéquipiers inconsolables. Le pire s´est produit après l’opération chirurgicale qu’elle a subie le dimanche, 23 mai 2021. Tout est parti d´une réception brutale par la zone cervicale au lieu des pieds, au cours des exercices sur la barre fixe, le 17 mai dernier. Cette mauvaise chute va engager le pronostic vital de l´athlète. Transportée d´urgence à l´hôpital, le diagnostic du corps médical a fait état d´une double fracture des cervicales et rupture de la moelle épinière, qui nécessitera urgemment une intervention chirurgicale. L’opération, selon des sources, s’est bien déroulée et l’athlète a retrouvé ses esprits après la réanimation, au point de recevoir la visite de ses coéquipières, en leur souhaitant bon vent pour les Championnats d’Afrique. Malheureusement, et en dépit des efforts de la médecine, le pire va arriver au petit matin de lundi, 24 mai. Ainsi s´achève le parcours d´Emeraude, cette championne, qui caressait le rêve d´un sacre continental. Les athlètes étaient à l´entrainement, en prélude au 15ème Championnat d´Afrique 2020 en Egypte. La compétition ayant été reportée à 2021 pour cause de Covid-19.

Tout a basculé en quelques secondes, pour Séverine Emeraude Djala Abaka, dont son sourire ne l´a quittait jamais. Débordante d’énergie et déterminée, c´était une athlète ambitieuse, convaincue qu’au bout de l’effort, le succès se pointera inéluctablement. Malheureusement, le sort en a décidé autrement. Personne n’avait imaginé que les choses s’achèveraient ainsi. La grande faucheuse a eu raison d´elle, l´emportant contre toute attente, au moment où tous les espoirs étaient tournés vers elle. La journée du 24 mai 2021, à l’annonce de son décès, restera à jamais gravée dans la mémoire de ses compagnons de route, mais aussi de sa famille qui ne la reverra plus revenir après sa traditionnelle séance d´entraînement comme à l´accoutumée, le pas alerte.

Un drame qui s´est produit ainsi à 72 heures du rendez-vous égyptien de ces mercredi 26 et jeudi 27 mai 2021 où s’ouvrent les 15ème Championnats d’Afrique. Un rendez-vous important pour les participants car quatre places, dont deux pour la GAF (gymnastique artistique féminine) et autant pour la GAM (gymnastique artistique masculine), étaient qualificatives pour les Jeux olympiques de cet été, et qui devaient être distribuées à l’issue de la compétition. Les Championnats d’Afrique de gymnastique artistique ont eu lieu pour la première fois en 1990 et sont organisés par l’Union africaine de gymnastique.

Moïse Moundi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *