CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

Cameroun: Film de l'assassinat du dernier leader historique de l'UPC, Ernest Ouandié

Si vous n’avez pas une très haute idée de la notion de liberté, et si en plus vous n’avez pas le courage et l’amour de la patrie chevillés à l’âme, vous ne pouvez pas sacrifier votre petite famille et renoncer à vos intérêts personnels pour tenir tête à l’oppresseur au prix de votre vie.

Ernest Ouandié l’a fait. Il était le dernier leader historique de l’UPC. Il était également le commandant de l’armée de libération Nationale du Kamerun, la branche armée de l’UPC.

D’apres un proche du Président Ahidjo, Moussa Yaya pour ne pas le nommer, Ouandié avait la possibilité d’être gracié comme Monseigneur Dongmo lui aussi condamné à mort. Mais il refusera de signer le document relatif à la grâce présidentielle qu’on lui présenta. Pour lui, cela eut été faire trop d’honneur au Tyran Ahidjo qui était au service du colonisateur Français, pire ennemi des Upecistes d’alors.
En effet, alors qu’on lui apportait le dossier pour signer, il avait répondu à Ahidjo en ces termes: « Prenez vos responsabilités ; moi je prends les miennes devant l’Histoire ». Un courage décoiffant pour un homme qui sait parfaitement que sa vie est en jeu. Mais un courage qui montre bien qu’il préfère mourir pour l’idéal de liberté qu’il nourrit pour le peuple Kamerunais, plutôt que de trahir son combat.

L’histoire raconte que le jour de son exécution le 15 janvier 1971, il avait refusé qu’on lui bande les yeux. Préférant défier ses bourreaux du regard jusqu’au dernier souffle.

Une grande leçon de courage et un sens élevé de l’honneur qui manquent cruellement à nos leader politiques d’aujourd’hui, prompts à retourner leurs vestes ou a faire le lèche botte pour quelques privilèges.

Ernest Ouandié avait 47 ans ce jour fatidique où il quitta définitivement la terre des hommes.
Je m’incline devant la mémoire du grand combattant qu’il à été, en même temps que je lui rend un vibrant hommage . Je suis très fascinée par le courage et le sens de l’honneur de cet héros national qui nous montre ce que veut dire << se battre pour le peuple >>.

[ Je situe cette publication dans la mouvance de la commémoration du 49 ème anniversaire de l’assassinat de Ernest Ouandié . Je saisi l’occasion pour rendre hommage a tous les autres leaders historiques de l’UPC, Um, Moumié, Kemayou Paul Bernard, Ossende etc. Ce sont des leaders inspirants.

Arlette Framboise Doumbe Ding

Tags
Afficher plus

Un commentaire

  1. C’est vraiment touchant pour un homme de faire tant de sacrifice, j’apprends egalement qu’avant sa mort il a reçu une proposition de grace !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer