Cameroun : Fake News grossier, Claude Le Roy dément les propos sur Eto’o !

Claude Le Roy

Un texte sulfureux attribué à Claude Le Roy fait le tour des réseaux sociaux. Dans ce pamphlet dithyrambique, l’ancien sélectionneur des Lions Indomptables encenserait Samuel Eto’o, le président de la FECAFOOT, le qualifiant de « plus grand footballeur d’Afrique » et de « bosseur né pour aider son pays ». Problème : contacté par 237online.com, Leroy dément formellement être l’auteur de ces propos. Une fake news de plus qui pollue le débat sur le football camerounais.

Claude Le Roy victime d’une usurpation d’identité

C’est un texte qui a tout du panégyrique. Dans ce long éloge supposément signé Claude Le Roy, Samuel Eto’o est dépeint comme un sauveur, un visionnaire incompris, victime d’une cabale orchestrée par des « petits gens » qui voudraient « étouffer le football camerounais ».

Des propos qui ont surpris plus d’un observateur, tant par leur ton exalté que par leur contenu polémique. Et pour cause : ils ne sont pas de Claude Le Roy. Contacté par notre rédaction, le technicien français a démenti avec force être l’auteur de ce texte. « Je n’ai jamais écrit ces mots, c’est une pure invention », s’insurge-t-il.

Un texte truffé d’incohérences et d’approximations

Au-delà du démenti de Claude Le Roy, une lecture attentive du texte révèle de nombreuses incohérences et approximations. Des formulations maladroites, des références obscures à des « procès mal nés » ou à des sommes d’argent sorties de nulle part… Autant d’éléments qui trahissent une rédaction brouillonne et peu crédible.

« Ce texte n’a ni queue ni tête, c’est un tissu de contre-vérités et de flatteries grossières« , analyse un journaliste sportif qui a requis l’anonymat. « Cela ne ressemble en rien au style ni aux idées de Claude Leroy, c’est une évidence pour quiconque connaît un peu le personnage », ajoute-t-il.

Une tentative maladroite de manipulation de l’opinion ?

Mais alors, qui se cache derrière cette mystification ? Et dans quel but ? Pour de nombreux observateurs, cette fake news serait une tentative maladroite de manipulation de l’opinion, visant à redorer le blason d’un Samuel Eto’o confronté à de nombreuses critiques.

« C’est une opération de communication grossière, qui joue sur la popularité de Claude Le Roy pour tenter de crédibiliser un discours pro-Eto’o« , estime un fin connaisseur des arcanes de la FECAFOOT. « Mais c’est tellement mal ficelé que cela produit l’effet inverse : cela discrédite un peu plus ceux qui sont derrière cette manipulation », ajoute-t-il.

Le football camerounais n’a pas besoin de fake news

Car au-delà de la forme, c’est bien le fond qui pose problème. En choisissant la voie de la désinformation et de la propagande, les auteurs de ce texte font un bien mauvais service au football camerounais. Plutôt que d’alimenter un débat sain et constructif, ils jettent de l’huile sur le feu et attisent les divisions.

« Le football camerounais traverse une période difficile, il a besoin de rassemblement et de lucidité, pas de fake news et de flatterie« , souligne un ancien international camerounais. « Il est temps de se parler franchement, de poser les vrais problèmes sur la table, plutôt que de se cacher derrière des éloges de façade », martèle-t-il.

Par Éric Manga pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *