Cameroun – Ebolowa: Le centre multimédia du Mincom cambriolé :: Cameroon

Plusieurs ordinateurs et autres matériels ont été emportés dans la nuit du 15 au 16 janvier 2014, par des individus non identifiés. Créé à la faveur de la tenue du comice agropastoral d’Ebolowa, le centre multimédia du Sud est logé dans la délégation régionale de la communication du Sud. Il s’agissait pour le gouvernement d’accorder une facilité de travail aux Hommes de médias en mettant à leur disposition un matériel approprié. Réceptionné avec plus d’une vingtaine d’ordinateurs complets connectés à la fibre optique pour un accès rapide sur la toile, une imprimante, un scanner, un photocopieur, un écran de télévision plasma, une ligne téléphonique le tout dans une salle à air conditionné. De quoi rassurer les hommes de la plume et du micro de la volonté des pouvoirs publics d’améliorer réellement leurs conditions de travail. Le temps du comice agropastoral, tout allait très bien, les journalistes nationaux et internationaux présents s’en souviennent encore, puisque c’est de là qu’ils transféraient leurs différents reportages que ce soit en radio, en télévision ou en presse écrite. Juste après le comice, plus de la moitié du matériel de centre a pris une direction inconnue jusqu’à ce jour. Le haut débit de la connexion Internet est subitement devenu le faible débit, la ligne téléphonique déconnectée, la carcasse du photocopieur ornant un coin de la salle. Seuls 9 ordinateurs sont restés pour le bonheur des journalistes de la région.

Curieusement, il a été ouvert au grand public comme cyber café, disent les responsables pour pallier les problèmes de maintenance de ces appareils et rallonger son espérance de vie. Mêmes les personnes les plus insoupçonnées y accédaient pour surfer moyennant une contribution financière. Le centre multimédia engage alors une pente descendante, les ordinateurs commencent à tomber en panne, sans être remplacés vidant alors progressivement la salle. Ainsi, au moment du forfait c’est bien les quatre derniers ordinateurs qui ont été emportés par les malfrats, sevrant de ce fait la famille communicationnelle de la région d’un cadre de travail. Le délégué régional de la communication (Delcom), Florence Liliane Bobe, approchée n’a pas souhaité réagir à ce sujet. Néanmoins, certains personnels de la délégation régionale de la communication affirment qu’après l’ouverture de la salle multimédia à son arrivée, il a constaté le vide. Il a alerté la patronne des lieux, la Delcom.

Après un tour à l’extérieur du bâtiment, ils ont constaté que les malfrats ont escaladé par la case de passage du Mincom qui jouxte la délégation, se servant d’une échelle, ils ont forcé une fenêtre arrière pour accéder dans la salle. Informée, la direction régionale de la police judiciaire du Sud a ouvert une enquête qui suit son cours. Les éléments du commissaire principal, John Ashu promettent d’établir les responsabilités. Il faut noter que la délégation de la communication ne subit pas son premier coup de vol. L’on se souvient qu’il y a quelque mois, c’est dans la case de passage du ministre qu’un écran plasma 50 puces a été emporté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *