Politique

Cameroun – Dynamisme : Un siège pour le Mrc Bangou

La cérémonie d’inauguration a duré plus de deux heures, sans la présence ressentie d’un quelconque élément des forces de l’ordre.

Dorénavant, les militants et « amis politiques » du Mrc dans la commune de Bangou n’auront plus besoin du plein air, pour mener leurs activités. En effet, le secrétaire de la fédération communale vient de mettre à leur disposition un cadre de travail. Il s’agit du vieux domicile d’un « ami politique », ayant par le passé servi comme siège au Sdf, de l’époque où le parti de Ni John Fru Ndi avait le vent en poupe et gérait toutes les communes du département des Hauts Plateaux. Malgré son âge, les travaux de réhabilitation qui y ont été réalisés, la peinture blanc bleu aux couleurs du parti et l’équipement en chaises, ont donné l’occasion de célébrer la vitalité de ce parti sur un territoire que certains pensaient perdu. Placée sous le patronage de Mamadou Yacoubou Mota, premier vice-président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, la cérémonie d’inauguration a plutôt été présidée par Me André Marie Tassa, secrétaire de la fédération régionale de l’Ouest, en raison d’un empêchement de dernière heure.

Devant la centaine de responsables du Mrc venue de diverses communes de l’Ouest, notamment de Kékem, le secrétaire régional a parlé d’une « journée historique » pour la branche locale de son parti. « Nous sommes aujourd’hui à Bangou. Nous souhaitons que le mois prochain, nous soyons dans une autre commune pour inaugurer un autre siège… Dans cette vision, la Menoua est sur la bonne voie », a informé André Marie Tassa. Esquivant les bisbilles générées par le management de certains dirigeants et quelques retentissantes démissions, les participants à la fête inaugurale ont été informés du travail en cours d’une task-force de 27 membres nommée par le directoire national pour réaliser le sommier du parti, en prélude aux opérations de renouvellement prochain des organes du parti. « Le parti se porte globalement bien dans les Hauts Plateaux. Certes la situation sociopolitique est précaire, aggravée par le maintien prolongé en prison de certains de nos amis politiques… Mais les jeunes dont l’avenir a été hypothéqué par le pouvoir en place doivent se libérer. Vous n’êtes pas condamnés à vivre sous l’esclavage… », a ponctué pour sa part Jean Clovis Teguia, le secrétaire de la fédération départementale du Mrc pour les Hauts Plateaux.

Le secrétaire communal de Bangou a été reconnu par sa hiérarchie régionale comme un modèle dans l’encadrement des militants. Depuis sa prise de commandes en 2019, il a non seulement réveillé les unités dormantes du parti mais aussi, il a mis à leur disposition du matériel pour l’investissement humain régulier dans l’espace public, une base de données de projets de développement agropastoral et créé des fora d’échanges et de formation militante.

F. K.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page