Cameroun : Des militants du MRC en détention, libérés - 237online.com
Société

Cameroun : Des militants du MRC en détention, libérés

On parle de 100 (cent) militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), parti de l’opposant Maurice Kamto, qui ont été libérés par les autorités camerounaises, après leur interpellation le 1er juin 2019 pendant des manifestations.

L’information est confirmée par le secrétaire général dudit parti et par ailleurs avocat au Barreau du Cameroun : «à ce jour, 100 de nos militants arrêtés samedi dans certaines villes du Cameroun ont été libérés »”, a dit Me Christopher Ndong qui a confirmé en même temps l’arrestation du premier vice-président de cette formation politique, Mamadou Mota, également interpellé le même jour et qui reste toujours en prison.

Pour les responsables du Mrc, 351 partisans avaient été arrêtés le 1er juin au cours d’une manifestation qui s‘était déroulée dans plusieurs villes du pays, dont Yaoundé et Nkongsamba.

Il faut rappeler que les manifestants étaient descendus dans la rue pour réclamer, entre autres, la libération de Maurice Kamto, emprisonné depuis fin janvier 2019 à la suite d’une autre manifestation à Douala. Et interdites par les autorités camerounaises, des marches sont organisées par le Mrc au lendemain des proclamations des résultats de la présidentielle d’octobre 2018, que le parti qualifie de “hold-up électoral”

Mi-février, Maurice Kamto et plusieurs de ses militants et partisans avaient été présentés devant le tribunal militaire de Yaoundé, où une information judiciaire pour “hostilité contre la patrie” et “insurrection”, entre autres accusations, a été ouverte à leur encontre. Et depuis lors, rien ne semble bouger. Tout se passe comme si la machine judiciaire avait reçu un coup de lassitude pour un dossier devenu complexe avec la mobilisation au niveau international.

Commenter avec facebook

Source
agencedepressepanafricaine.com
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer