Economie

Cameroun : Des biscuits de manioc pour le plaisir des palais

Le président de la société agroalimentaire Provisence Sar, Armel Sikati, a fait de ce tubercule un grand atout pour la fabrication de son biscuit.

Cela fait maintenant 4 ans qu’Armel Sikati utilise le manioc pour la fabrication de ses biscuits Gary Croc, pour apporter de l’originalité dans le secteur agro-alimentaire. Les raisons de cette création ne sont pas anodines car le natif de l’Ouest Cameroun veut avant tout valoriser le manioc qui est beaucoup plus utilisé comme complément alimentaire dans les ménages. « Je suis parti du constat que le manioc n’était pas assez mis en valeur dans la fabrication des produits agro-alimentaires, pourtant la farine de manioc est plus digeste que celle de blé », soutient-il. Ce mercredi 22 septembre, dans un de ses locaux à l’immeuble Jaco situé au quartier Elig-essono à Yaoundé, Armel Sikati avec une allure fière, garde le secret sur la fabrication de ses biscuits faits à base du manioc mais nous révèle tout de même les ingrédients de ceux-ci ; « les biscuits sont faits de la spiruline, du manioc et pour les différentes saveurs, le chocolat, le lait, les arachides, la noix de coco. Mis à part le manioc que nous cultivons dans nos propres champs, nous achetons le reste de produits dans les marchés locaux ».

Les biscuits sont fabriqués dans sa société Provisence Sar au quartier Mimboman à Yaoundé et sont vendus à des prix convenant à toutes les bourses dans toutes les grandes surfaces du pays. Ces biscuits connaissent un succès sur le marché grâce à leur particularité. Le manioc qui est utilisé comme complément alimentaire dans les ménages et dans la fabrication du tapioca, est désormais très prisé dans l’agroalimentaire et connait une plusvalue dans ce secteur grâce à la fabrication du biscuit Gary croc.

Laurent ONGUENE (stagiaire)

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page