Société

Cameroun – Crise anglophone : Après 4 morts dans les rangs de l’armée, la poursuite de l’opération

Aux soldats, le général Nka Valère a transmis les félicitations de la haute autorité.

«Au nom du ministre délégué chargé de la défense, au nom du secrétaire d’Etat à la défense chargé de la gendarmerie, du délégué général à la sureté nationale, du général du corps d’armée chef d’Etat-major des armée, de vous adresser nos félicitations. Au colonel Mathian Alain Charles et tous ceux qui ont participé à cette opération, félicitations; mais la mission doit se poursuivre», va-t-il déclarer.

Il a ajouté que l’opération Kumbo Clean va se poursuivre jusqu’à la pacification de la zone. «Malgré les balles, malgré les obus, malgré les morts, malgré les blessures, notre mission doit se poursuivre en respectant les droits humains, parce que la population est notre centre de gravité, pas d’exaction comme ce que font les terroristes. Nous devons être professionnels. Continuer votre mission avec patriotisme et respect des engagements militaires», a-t-il poursuivi. Le général Nka a appelé les soldats à plus de vigilance et au respect des consignes dans la conduite des opérations sur le terrain. Parlant des soldats qui perdent leur vie dans les postes ou les détachements, le général laisse entendre que « 60 voire 70 % de décès de nos hommes dans la conduite des opérations sur le terrain sont dus au non-respect des consignes. Imaginez-vous dans les détachements et les diffèrents postes où on ne met pas de sentinelle, où on n’organise pas le terrain et où on se fait tuer comme des lapins et on emporte des armes. C’est inacceptable pour les hommes en tenue ; c’est bien de mourir, mais de mourir au combat, de mourir après avoir combattu. Il y a un individu qu’on appelle NO PITY qui, profitant donc de ces négligences que ce soit à Laissin, Galim, Menfu et autres, même mode opératoire; il semble que les hommes ont baissé la garde, la nuit ils se retrouvent avec les femmes au poste; on vient, on les tue, on prend les armes, on les brandit sur les réseaux sociaux, on commence à croire que ce sont les grands guerriers. Ce Monsieur reste une cible prioritaire; je vous ai dit ainsi que les Isubu, Capo et autres.»

Redorer le blason du Bui

Selon le préfet du Bui, l’opération «Kumbo Clean» a permis de pacifier la ville et ses environs. Lanyuy ajoute que «la situation est sous contrôle; c’est vrai que depuis un moment les terroristes ont augmenté leur exaction, mais avec l’opération «kumbo clean» en cours, la population se sent rassurée. Il nous reste de mobiliser les autres forces à savoir les élites, la population pour continuer la sensibilisation, pour que tout redevienne normal. Nous avons pris certaines mesures pas pour rendre la vie difficile à la population, mais pour leur permettre de mener leurs activités en toute sécurité. Il s’agit surtout d’organiser l’activité des motos taxi qui doit être règlementée afin de nettoyer ce secteur des hors-la-loi». Il ajoute qu’«avant la crise, Kumbo était la deuxième grande ville de la région du Nord-ouest après Bamenda. On avait sur le plan économique les institutions sanitaires comme le centre cardiologique de shisong qui avait un potentiel sous régional, l’Université catholique qui a certaines de ces facultés ici».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page