Société

Cameroun – Covid-19 : La vaccination ne mobilise pas dans la région de l’Ouest

Centre médical d’arrondissement de Djeleng. Les résultats sont loin des projections, selon le responsable de cette aire de santé dans la région de l’Ouest.

Pierre T dit avoir peur des effets secondaires du vaccin contre le Covid-19. Selon ce menuisier installé non loin du Centre médical d’arrondissement de Djeleng, la non adhésion au vaccin se justifie par la crise de confiance entre les dirigeants et la population. « Nous avons des solutions locales sans effets secondaires contre cette pandémie. Nous ne savons pas pourquoi l’Etat a fait le choix de ne pas les vulgariser. Je ne peux prendre le risque de me vacciner. Est-ce qu’on peut encore croire à ces gens ? », dit-il. Il est 13h23 hier au poste de vaccination de ce centre situé en contre-bas du lieu-dit « Carrefour auberge » à Bafoussam dans le district de la Mifi. Deux infirmières attendent depuis des heures des candidats à la vaccination. Le dispositif y relatif est installé sur une table dans une salle près de l’accueil. Un registre d’identification des personnes à vacciner est visible. Mais pas l’ombre d’une personne à vacciner.

Lire aussi
Fonds cas Covid-19 : Les 11,4 milliards Fcfa qui divisent Motaze et Manaouda

D’aucuns ont néanmoins déjà pris leurs deux doses depuis le lancement de la campagne nationale de vaccination. Philomène Tchinda fait partie des personnes ayant reçu deux doses du vaccin Sinopharm dans le district de santé de la Mifi. Alain Kengne, lui, confie avoir reçu sa première dose d’AstraZeneca : « Prévenir vaut mieux que guérir. Le vaccin reste le meilleur moyen de prévention contre toute maladie. J’ai reçu ma première dose de vaccin vendredi dernier. Je n’ai eu jusqu’ici aucun effet secondaire », a-t-il confié.

Lire aussi
Campagne de vaccination covid 19 : Tâche ardue pour les agents vaccinateurs

Au poste de vaccination du Centre médical de Djeleng, Jules Waffo, responsable de la vaccination dans cet hôpital rassure sur la disponibilité des vaccins. Selon ce dernier, plus de 500 personnes ont déjà été vaccinées dans ce poste et à travers des campagnes mobiles dans les formations sanitaires et les services publics de cette aire de santé, aucun effet secondaire n’a été signalé jusqu’ici. « Nous avons encore un bon stock de vaccins à notre disposition. Nous voulons inviter ceux qui n’ont pas encore pris leur vaccin à venir vite avant que le stock ne s’épuise. Nous avons encore quelques réserves dans nos réfrigérateurs. Il n’y aura pas de rupture. Toutefois, s’il y’a rupture, nous nous adresserons à la hiérarchie pour réapprovisionnement. Nous invitons les populations à venir massivement se faire vacciner », a-t-il insisté.

Lire aussi
Synajic: Voici le bilan du Syndicat au Cameroun

Aurélien Kanouo

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page