Cameroun – Comité national olympique : Une instance pour porter la voix des sportifs

Victoire Ngon Ntame

Sur recommandation du CIO, la commission d’athlètes a été mise sur pied ce 05 mai 2021 à Yaoundé.

Le Cameroun à travers son Comité national olympique et sportif, comme les autres partout dans le monde, s’est arrimé à cette exigence du Comité international olympique (CIO), instituant une Commission d’athlètes au sein de chaque entité. Du 4 au 5 mai 2021, des athlètes camerounais se sont réunis au Comité national olympique et sportif du Cameroun (Cnosc) dont le siège est à Yaoundé, à l’effet de mettre en son sein la Commission d’athlètes, avec l’élection d’un bureau directeur. Victoire Ngon Ntame, l’ancienne capitaine de l’équipe nationale de volleyball dames du Cameroun, a été élue par les autres athlètes représentants d’autres fédérations sportives olympiques, présidente de cette Commission d’athlètes, mercredi dernier. Elle devra porter la voix des athlètes et les représenter au sein du Conseil d’administration et l’Assemblée générale du Cnosc ; servir de liaison entre les athlètes et les instances dirigeantes pendant quatre ans que durera son mandat. « Il est question de parler des problèmes de l’athlète, de les représenter valablement et de pouvoir être dans les instances où on prend les décisions concernant les athlètes, afin de donner notre avis. Voilà les missions de la Commission des athlètes », a confié Victoire Ngon Ntame.

La présidente de la commission d’athlètes nouvellement élue, mesure bien l’immensité de la tâche qui est la sienne avec son équipe : « Avec les membres du bureau et les membres de la Commission, nous allons tenir des réunions au moins deux fois par an, afin de pouvoir prendre le pouls des problèmes des athlètes, de leurs différentes fédérations ». Il y a lieu de dissocier la Commission d’athlètes à un syndicat. « L’objectif à court terme maintenant est de se réunir et de pouvoir mettre en place un plan d’action. Mais, nous allons axer notre travail d’abord sur l’éducation, pour dire aux athlètes ce que c’est que la Commission d’athlètes et pour dire aux athlètes ce qui n’est pas la Commission d’athlètes.

La Commission d’athlètes, ce n’est pas un syndicat de revendications. C’est une Commission qui sert de liaison entre les dirigeants et les athlètes ». La feuille de route, telle que présentée par Victoire Ngon Ntame sera d’abord axée sur l’éducation des athlètes, la connaissance de la Commission d’athlètes, les missions et le rôle de cette Commission ; les objectifs afin que chaque athlète soit édifié de ce qu’est une Commission. « Nous allons essayer d’avoir des séminaires de formation sur les problèmes liés à l’évolution et à la performance de l’athlète. Nous allons parler du dopage, de l’environnement et du bien-être de l’athlète. Nous parlerons aussi de sa reconversion après sa carrière sportive. Voilà les axes sur lesquels nous allons essayer de réfléchir, afin d’établir un plan d’action concret, avec des activités que nous allons mener sur quatre ans », envisage-t-elle. Les membres de cette Commission d’athlètes sont bien attendus à travers leurs actions, au regard de la qualité des athlètes qui la compose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *