Cameroun: Ce que le gouvernement attend des journalistes en 2018 – 237online.com
Politique

Cameroun: Ce que le gouvernement attend des journalistes en 2018

Le Ministre camerounais de la communication, Issa Tchiroma Bakary, par ailleurs porte-parole du gouvernement a appelé Vendredi, 26janvier 2018, la presse camerounaise dans son ensemble, à « présenter à la face de toutes les autres nations, ce que le Cameroun a de meilleur ».
C’est avec plaisir et émotion qu’une fois de plus, Issa Tchiroma Bakary, le Ministre camerounais de la communication a pris la parole devant son personnel et assimilé, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de la grande famille de la Communication pour cette nouvelle année 2018.
Dans son allocution de circonstance, le porte parole du gouvernement Camerounais a félicité l’ensemble des Collaborateurs des services centraux, déconcentrés et extérieurs, ainsi que ceux des organismes sous-tutelle qui, tout au long de l’année 2017, se sont distingués par leur engagement et leur dévouement dans les tâches qui leur sont confiées.
Le Ministre camerounais de la communication a rappelé que : « L’année 2018 qui commence, s’est ouverte dans un contexte consécutif à une situation d’insécurité dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, en proie à des attaques terroristes répétées contre les membres des Forces de Défense et de Sécurité, des populations civiles, des édifices publics et des propriétés privées, ainsi que des établissements scolaires et universitaires ». Face à cette situation qui avait tendance à s’installer, mettant en péril l’intégrité territoriale nationale, de même que les valeurs de paix, d’unité et de tolérance mutuelle chères au Cameroun, a expliqué le porte-parole du gouvernement, « le Chef de l’État a pris les mesures qui s’imposaient en vue d’un retour à la normale ».
Pour Issa Tchiroma Bakary:« Dans un tel contexte, le rôle de la communication s’avère encore plus primordial que par le passé. Car, il s’agit non seulement de soustraire nos compatriotes vivant dans les régions affectées par la menace terroriste, au joug de la désinformation et de la propagande menée par les mouvements sécessionnistes, mais aussi de promouvoir encore plus que par le passé, les idéaux de notre vivre ensemble ».

Les attentes du régime
Au Cameroun, 2018 sera une année électorale, tel le Chef de l’Etat l’a lui-même annoncé dans son traditionnel message de fin d’année à la nation, en prescrivant que toutes les dispositions soient prises afin que les opérations y afférentes se déroulent dans le calme et la sécurité. Selon le porte parole du gouvernement : «Il s’agit donc pour la presse nationale dans son ensemble, d’accompagner cet important moment de la vie de notre démocratie, en toute responsabilité, en toute citoyenneté, avec la rigueur professionnelle qui s’impose en pareille circonstance ».
Issa Tchiroma Bakary a rappelé l’autre évènement majeur : « l’année 2018 constituera la dernière phase préparatoire, de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Messieurs qui se déroulera en terre camerounaise du 7 juin au 7 juillet 2019 ». Pour le Mincom : « il s’agit d’une véritable opportunité de promotion et de valorisation de l’image du Cameroun à travers le monde ». La porte parole du gouvernement camerounais demande à la presse de « présenter à la face de toutes les autres nations ce que le Cameroun a de meilleur ».

Desk-Les Scoops d’Afrique

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer