Politique

Cameroun: Cavaye fait le procès des partis politiques à l’Assemblée nationale

Dans son discours de clôture de la session budgétaire, le président de la Chambre basse du parlement fustige les partis politiques qui ont boycotté les élections Régionales 2020.

«Nous avons vécu un évènement historique, une grande première au Cameroun. Je veux parler des élections des conseillers régionaux, le 6 décembre 2020. Un scrutin qui s’est déroulé dans le calme et la transparence. Au nom de la Représentation Nationale, je voudrais saluer la maturité du peuple camerounais en général, celle des membres des collèges électoraux en particulier. Ils n’ont pas cédé face aux menaces et aux appels au boycott de certaines formations politiques en quête de notoriété.

Au lieu d’avouer leur incapacité à affronter les urnes, ces formations se sont plutôt abimées dans de l’agitation et dans un activisme de mauvais aloi», dixit le président de l’Assemblée nationale. Le rideau est tombé en fin de matinée vendredi 11 décembre sur la troisième et dernière session ordinaire de l’année législative 2020. Comme de tradition, le discours du président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril, a été le temps fort de la séance plénière de clôture.

Lire aussi
Cameroun : Parlement, le cimetière de l’esprit du vote

Les invités de marque, parmi lesquels les membres du gouvernement, étaient aux côtés des députés à l’hémicycle du palais des Congrès de Yaoundé. Le président de l’auguste chambre a d’abord présenté le bilan de cette session. «En effet, pendant 30 jours, vos élus ont examiné et voté 7 projets de texte, dont l’importante Loi de Finances portant budget de la République pour l’exercice 2021. Ce budget s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de 4 mille 865 milliards 200 millions de Francs Cfa».Il a ensuite fustigé les compatriotes qui ont boycotté les premières élections régionales de l’histoire du Cameroun, avant de révéler ses préoccupations relatives à la menace persistante de la pandémie du coronavirus et la crise dans la gestion du football professionnel camerounais.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page