Cameroun : Brenda Biya, coming out audacieux et appel poignant à ses parents

Brenda

Le Cameroun est en ébullition suite aux révélations fracassantes de Brenda Biya, fille du président Paul Biya. Dans une interview exclusive accordée au Parisien et relayée par 237online.com, la jeune femme s’ouvre sur son coming out qui a secoué le pays et lance un appel émouvant à ses parents. Cette affaire cristallise les tensions autour de l’homosexualité dans un pays où elle reste illégale.

Un coming out qui fait trembler le Cameroun

Brenda Biya a fait exploser les réseaux sociaux en postant une photo d’elle embrassant une femme, accompagnée d’un message sans équivoque : « PS : Je suis folle de toi et je veux que le monde le sache ». Un geste d’une audace inouïe dans un pays où l’homosexualité est passible de prison.

Entre soutien et hostilité, une nation divisée

« J’ai reçu beaucoup de soutien de la part d’organisations camerounaises et occidentales. Des gens m’ont souhaité du courage. Mais j’ai aussi reçu des réactions négatives, homophobes », confie Brenda Biya. Cette dualité reflète les profondes divisions qui traversent la société camerounaise sur cette question sensible.

Le poids d’un héritage présidentiel

Être la fille du président dans un tel contexte n’est pas sans conséquence. « C’est beaucoup de pression. Parce que les gens ont beaucoup d’attentes envers vous », avoue-t-elle. Cette position unique lui confère une responsabilité qu’elle n’avait pas anticipée.

Un geste spontané aux lourdes conséquences

Brenda Biya révèle n’avoir consulté personne avant sa publication, pas même sa compagne. Une décision impulsive qui a provoqué la colère de son frère et le silence de ses parents. « Ils voulaient que je supprime la publication », regrette-t-elle, tout en affirmant son refus de faire marche arrière.

L’espoir d’un changement législatif

Malgré les risques personnels, Brenda Biya reste optimiste quant à l’évolution des mentalités au Cameroun. « Cette loi existait avant que mon père soit au pouvoir. Je la trouve injuste et j’ai l’espoir que mon histoire la fasse changer« , déclare-t-elle avec conviction.

Un appel déchirant à l’ouverture du dialogue familial

L’interview se conclut sur un appel poignant : « Mon souhait le plus cher serait d’avoir une conversation directe et ouverte avec mes parents où on mettrait tout à plat. » Cette requête touchante révèle la dimension profondément humaine de ce drame familial et national.

Les implications politiques d’un drame personnel

Le coming out de Brenda Biya soulève des questions cruciales sur l’avenir de la législation anti-homosexualité au Cameroun. Son statut de fille présidentielle pourrait-il être le catalyseur d’un changement sociétal majeur ?

Cette affaire, qui mêle intimement le personnel et le politique, promet de faire encore couler beaucoup d’encre. Elle met en lumière les défis auxquels le Cameroun est confronté dans sa quête d’équilibre entre traditions et modernité.

Par Christine Etoga pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *