Cameroun – Boko Haram: Deux militaires camerounais tués

Boko Haram combat le BIR

Le capitaine Ekoume et un autre officier de l’armée ont trouvé la mort mardi dernier.
La lutte contre la secte terroriste Boko Haram vient encore d’endeuiller le peuple camerounais et son armée. Mardi, 1er mars 2016 vers 22h00, le véhicule du 42ème Bataillon d’infanterie motorisée (Bim) de Gouzda Vreket en partance du poste a sauté sur une mine. Le véhicule de l’armée camerounaise avait à son bord des militaires de cette unité. Bilan du drame survenu à trois kilomètres du poste de Gouzda Vreket, un mort et quatre blessés graves. 237online.com Le capitaine Ekoume, chef du troisième bureau du Bim a trouvé la mort sur le champ. Les autres militaires qui ont été gravement blessés ont actuellement internés à l’hôpital de Koza. Il s’agit du capitaine Ange Wadai, du chef du détachement de Gouzda Vreket, de l’adjudant Mahama Tabadam, du caporal Mba Fouda et du caporal Jean Pierre Liem. Le 2 mars 2016, aux environs de 02h00, le poste de Boungour par Makary dans le Logone et Chari a aussi été attaqué par la secte terroriste Boko Haram. Bilan provisoire, un militaire tué. Boko Haram a par ailleurs procédé à l’enlèvement de quatre civils dans le village Achagaya par Balgaram.

Jérôme Essian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *