Cameroun : Bangou inaugure un jardin mémoriel de l’esclavage, futur site touristique phare

Bangou mémorial esclave

Le Cameroun vient de se doter d’un lieu de mémoire dédié au passé esclavagiste du pays. Inauguré en décembre 2023, le Jardin mémoriel de Bangou ambitionne de devenir une destination phare, à même de sensibiliser les visiteurs sur cette page sombre de l’histoire.

Un site chargé de symboles

Aménagé sur l’emplacement d’un ancien marché aux esclaves, ce jardin de près de 7000 m2 constitue un lieu de recueillement. Sur un parcours jalonné d’œuvres d’art, le visiteur chemine à travers l’histoire tragique de dizaines de milliers de Camerounais, capturés et vendus au marché de Bangou jusqu’à l’abolition de la traite.

10 000 touristes espérés chaque année

Porté par la Route des chefferies, ce projet phare ambitionne d’attirer les foules pour faire de la localité un spot touristique de premier plan. Avec 10 000 visiteurs espérés dès la première année, le site pourrait bien faire de Bangou et de la région Ouest une destination prisée des touristes locaux et internationaux dans les années à venir.

Un enjeu de transmission mémorielle

Au-delà de la mise en valeur patrimoniale et touristique, ce Jardin mémoriel permettra surtout de transmettre l’histoire de l’esclavage aux nouvelles générations. L’art y tiendra une place centrale pour éveiller les consciences, inviter à la réflexion sur les résurgences actuelles de l’asservissement, et empêcher ainsi ce douloureux chapitre de sombrer dans l’oubli.

Par Joël Ngassa pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *