Cameroun – AfroBasket Women 2015: La sélection camerounaise en grève

Elles ont passé une nuit tres difficile à l’hotel. La direction de l’hotel a décidé de ne plus nourrir les lionnes.
Elles ont dont passé la nuit d’hier et la matiné de ce lundi sans se nourrir. Elles ont reçu il ya quelques heures le soutien de fans qui leurs ont envoyé de quoi se nourrir pour les aider dans cette lutte. Miesha Blackshear était l’invité spécial d’une émission de Tv sur la Crtv télé lundi. La lionne indomptbale du basket soufflait après un mouvement d’humeur qui sévit actuellement dans la tanière. Les joueuses en effet de l’équipe nationale fanion de Basket refusent les 2 millions que leur propose le régisseur du ministère des sports et de l’éducation physique. Elles demeurent à l’hôtel Mont Febé elles exigent de recevoir chacune au
Après la finale de l’Afrobasket 2015 perdu face au Sénégale, les pouliches de Alain Zedon. Elles ont passé une nuit tres difficile à l’hotel. La direction de l’hotel a décidé de ne plus nourrir les lionnes. Elles ont dont passé la nuit d’hier et la matiné de ce lundi sans se nourrir. Elles ont reçu il ya quelques heures le soutien de fans qui leurs ont envoyé de quoi se nourrir pour les aider dans cette lutte. LES lionnes indomptables ont le soutien de tout les fans de basketball interressés par cette actualités. Nous restons en attente des nouvelles donnant suite à cette affaire honteuse pour l’image du sport camerounais rapportent nos sources.                      
Joint au téléphone dimanche soir, le secrétaire général de la Fédération camerounaise de basket-ball (Fécabasket) Camille Njoh Ekiti condamne la « façon dont la revendication est faite ». Il accuse les   joueuses d’avoir « ameuté la population ». Il fait savoir que le montant de 2 millions avait été décidé longtemps avant la compétition qui s’est terminé hier et que les joueuses en étaient informées. Il trouve la somme offerte importante et estime que les joueuses reçoivent même deux  fois plus d’argent que leurs encadreurs. M. Njoh  Ekiti ajoute que la Fécabasket n’est pas concernée par cette affaire de primes, mais plutôt l’Etat qui s’en occupe. Cette nouvelle affaire de primes survient plus de quatre mois après celle qui a mis en scène courant juin 2015 l’équipe nationale féminine A. revenues de la Coupe du Monde de football, elles avaient exigé le paiement de leurs primes dans leur intégralité alors que les autorités sportives projetaient d’y prélever 16% à reverser à l’administration fiscale. Avant cet épisode d’autres ont marqué la vie d’autres sélections camerounaises faisant du pays de Roger Milla la risée du monde entier.

hofbasketballcameroun.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *