Cameroun 2025 : Cabral Libii s’inspire de l’élection historique du jeune président sénégalais !

Diomaye Faye et cabral

Invité d’honneur à la prestation de serment de Bassirou Diomaye Faye, plus jeune chef d’État africain en exercice, le leader du PCRN Cabral Libii ne cache pas son enthousiasme. Pour lui, le vent du changement qui souffle sur le Sénégal annonce des lendemains qui chantent pour la jeunesse camerounaise. Décryptage.

Diamniadio, théâtre d’une passation de pouvoir historique

C’est un Cabral Libii ému et inspiré qui s’est exprimé ce jour depuis Diamniadio, nouvelle ville futuriste à 30km de Dakar qui accueillait la cérémonie d’investiture du nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye. Un lieu hautement symbolique, puisque c’est ici même que repose Ahmadou Ahidjo, premier président du Cameroun. Mais c’est surtout l’identité du nouvel hôte du palais présidentiel qui a retenu toute l’attention du jeune leader politique camerounais. À 44 ans, Bassirou Diomaye Faye n’est autre que le plus jeune chef d’État en exercice du continent. Une victoire de la jeunesse et de l’audace saluée comme « historique » par le président du Conseil constitutionnel sénégalais, qui y voit la « traduction de la volonté du peuple sénégalais de changer de paradigme dans la gouvernance, de changer de génération dans le gouvernement ».

« Ce vent nouveau va traverser le Cameroun en 2025 » prédit Cabral Libii

Des mots qui résonnent comme une douce musique aux oreilles de Cabral Libii. Lui qui, du haut de ses 44 ans également, incarne cette soif de renouveau et de rupture qui semble souffler sur la jeunesse africaine. « Avoir eu le privilège d’assister à cette cérémonie aura été pour moi une expérience sans précédent et inspirante », confie le leader du PCRN. Avant d’enfoncer le clou : « Ce jour à Diamniadio, il y a eu départ d’un vent nouveau qui va souffler sur l’Afrique et il va traverser le Cameroun en 2025 ». Une prédiction lourde de sens, à quelques mois d’une présidentielle camerounaise qui s’annonce plus que jamais explosive.

Car pour Cabral Libii, l’exemple sénégalais doit faire office de source d’inspiration pour tous ces jeunes Camerounais qui rêvent de prendre en main leur destin. Face à un Paul Biya vieillissant, au pouvoir sans discontinuer depuis 1982, l’appel à un changement de génération et de gouvernance n’a jamais semblé aussi pressant. « Il est temps de faire confiance à la jeunesse, à son audace, à sa créativité pour bâtir le Cameroun de demain », martèle celui qui se voit déjà en héraut de cette génération montante. Un discours porteur d’espoir, qui trouve un écho grandissant dans une population camerounaise lasse des promesses non tenues et des rêves brisés.

Entre renouveau politique et défi générationnel, le Cameroun à la croisée des chemins

Mais attention à ne pas céder trop vite aux sirènes du dégagisme, préviennent certains observateurs. Car si la soif de changement est légitime, elle ne doit pas faire oublier les défis immenses qui attendent le prochain locataire d’Etoudi. Redresser une économie chancelante, résorber un chômage endémique, apaiser les tensions sociales et communautaires… Autant de chantiers titanesques qui exigeront bien plus que des promesses et des slogans. « Gouverner, c’est prévoir. Et pour prévoir, il faut de l’expérience et du recul, ce qui fait parfois défaut à une jeunesse certes pleine de fougue mais encore un peu verte », tempère un analyste politique joint par 237online.com.

C’est tout l’enjeu des prochains mois : réussir la synthèse entre l’énergie du renouveau incarnée par des leaders comme Cabral Libii et la sagesse d’une vieille garde peut-être usée mais riche d’une précieuse expérience. Un défi générationnel qui n’est pas sans rappeler celui auquel est confronté le continent tout entier, tiraillé entre tradition et modernité, entre sagesse ancestrale et soif de changement. Un débat passionnant et crucial, qui ne manquera pas d’animer la campagne présidentielle camerounaise, à suivre bien sûr sur votre site 237online.com. Avec une certitude : en 2025 plus que jamais, l’avenir du Cameroun passera par sa jeunesse !

Article rédigé par Thierry Tassong pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *