Burkina: la France appelle ses ressortissants à « éviter tout déplacement »

Millitaires Burkinabés contre la Cédéao

La France a appelé lundi ses ressortissants à éviter tout déplacement au Burkina Faso où le président a été arrêté au lendemain de mutineries, et se dit particulièrement attentive à la protection de la communauté française.

« La France suit avec la plus grande attention les événements en cours au Burkina Faso. Nous sommes particulièrement attentifs à la protection de la communauté française. Nous avons appelé nos ressortissants à la prudence et à éviter tout déplacement », a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré a été arrêté lundi et est détenu dans une caserne de Ouagadougou, au lendemain de mutineries dans des camps militaires de ce pays en proie à la violence jihadiste.

Dans ses conseils aux voyageurs, le ministère français précise que « Les deux vols Air France prévus ce lundi 24/01 au soir sont annulés ».

Près de 4.000 Français étaient inscrits auprès des autorités françaises au mois de juin, selon le site de l’ambassade. Ils résident dans leur écrasante majorité à Ouagadougou et quelques centaines sont établis à Bobo-Dioulasso (Ouest). Auxquels viennent s’ajouter les Français de passage, principalement actifs dans l’humanitaire.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *