Economie

Budget du Cameroun 2021: Priorité des priorités pour le CHAN 2021 et la CAN 2022

Si pour le CHAN 2021, il est question d’optimiser les préparatifs pour la tenue de cet événement aux mois de janvier-février 2021, pour la CAN 2022, il faut finaliser les chantiers en cours.

Que ce soit pour le CHAN 2021 ou la CAN 2022, un autre « glissement de dates de tenue des événements sportifs serait désastreux pour l’image du pays. Et, le gouvernement, au cours du prochain exercice budgétaire mettre les bouchées doubles pour la bonne tenue à date de ces compétitions au Cameroun. D’où, l’invitation lancée par le Premier ministre, le 25 novembre dernier devant la représentation nationale, à l’endroit de maires des villes qui abriteront les différentes délégations du CHAN 2021, de faire peaux neuves dans leurs cités respectives. Il leur appartient, ajoutera-t-il, « d’intensifier les campagnes d’hygiène et de salubrité, et d’engager dès à présent les activités d’embellissement de leurs villes, afin de réserver à nos hôtes un accueil chaleureux et un séjour agréable ». En prélude à la CAN 2022, le gouvernement, dixit Joseph Dion Ngute, va s’atteler à la finalisation des chantiers en cours, notamment : la réhabilitation et la construction des voies d’accès aux stades ; l’équipement des différents stades ; la construction des hôtels ; la finalisation des opérations de raccordement des différents sites aux réseaux divers. Dans ce registre, précisera le PM, « un accent particulier devra être mis sur le parachèvement des travaux de construction de la pénétrante « Est » de la ville de Douala, qui servira également de vitrine pour l’accès au complexe sportif de Japoma. Il en est de même de l’accélération des travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, afin de fluidifier l’entrée dans la cité capitale ».

De l’état des lieux fait par le PM des différents sites devant abriter ces compétitions, il ressort qu’à Yaoundé, les travaux de construction du stade principal du Complexe Sportif d’Olembé, d’une capacité de 60 mille places assises, sont exécutés à 95% ; les deux stades annexes de 1 000 places assises chacun affichent un taux d’exécution de 92% ; le centre commercial est déjà réalisé à 75% ; l’hôtel 4 étoiles de 70 chambres est exécuté à 55% ; le stade omnisports Ahmadou Ahidjo, d’une capacité de 40 mille places assises, est fonctionnel, ainsi que ses deux terrains annexes dédiés aux entraînements ; le Complexe de la BEAC est en cours de mise aux normes de la CAF pour servir de terrain d’entrainement, au même que l’annexe n°3 du stade omnisports de Mfandéna. Les travaux se situent respectivement à 90 et 50% ; le stade militaire de Ngoa-Ekélé, qui a récemment servi pour la prise en charge des patients atteints de la COVID 19, est en voie de rénovation. Sur le site de Douala : les travaux de construction de l’ensemble des composantes du Complexe sportif de Douala-Japoma, sont exécutés à 97% ; les travaux de réhabilitation et d’extension du Stade de la Réunification de Douala, d’une capacité de 30 mille places assises, sont achevés et réceptionnés le 27 juillet 2020 ; les travaux de réhabilitation des stades d’entraînement de Bonamoussadi et de Mbappe Leppé sont réalisés à 90%. Certains travaux de rénovation sont prévus pour la remise en état de service de la pelouse du stade de Mbappe Leppé, qui a aussi accueilli certains patients du COVID-19.

Lire aussi
Huawei ICT Academy 2020 : Le Cameroun est en finale

Sur le site de Limbe/Buea, les infrastructures existantes sont déjà fonctionnelles. Des travaux complémentaires y sont également prévus pour améliorer leur état de fonctionnement. Sur le site de Garoua : la réhabilitation et l’extension du stade de Roumde Adja et de son annexe, ainsi que la construction d’un hôtel 4 étoiles à Garoua sont quasiment achevés. La réception provisoire a été prononcée le 27 juillet 2020. Les autres stades d’entrainement présentent des taux d’exécution suivants : Gendarmerie et Poumpoure : 69% ; Coton Sports : 79% ; CENAJES : 79%. Sur le site de Bafoussam : le stade principal de Kouekong, d’une capacité de 20 000 places assises est fonctionnel. Quelques travaux et équipements complémentaires, exigés par la CAF, y sont en cours ; les travaux de réhabilitation ou de construction des 05 stades d’entraînement affichent globalement un taux d’exécution de 87%.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page