Economie

Blanchiment d’argent : Afriland First Bank encore sur la sellette

Afriland First Bank CD informe l’opinion publique en général et sa clientèle en particulier qu’une campagne médiatique diffamatoire a été lancée en son encontre avec la complicité de deux de ses anciens employés corrompus par les ONGs PPLAAF et Global Witness.

Pour des fins qu’elles n’osent avouer publiquement, ces organisations et leurs commanditaires mondiaux s’acharnent à ternir l’image de la Banque et de notre pays, en utilisant des méthodes de corruption et de manipulation pourtant dénoncées par elle mêmes.

Quant aux témoignages de ces deux repris de justice qui circulent sur les réseaux sociaux, Afriland First Bank CD les considère comme un non-évènement du fait du caractère non fondé de ces allégations qui n’engagent que leurs auteurs.

Lire aussi
Atelier de validation de la liste actualisée des métiers de l’artisanat : le Cameroun opte pour une nouvelle nomenclature

Par ailleurs, Afriland First Bank CD informe l’opinion tant nationale qu’internationale que le Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe a jugé et condamné ces deux ex-agents aux peines les plus lourdes pour vol, violation de secret bancaire et association de malfaiteurs entre autres.

En outre, Afriland First Bank a porté plainte à Kinshasa contre ces ONGs PPLAAF et Global Witness pour recel et corruption privée, entre autres.

En tant que banque citoyenne, Afriland First Bank CD croit fermement en la justice congolaise et reste convaincue qu’une fois encore, le droit sera dit et que la vérité triomphera.

Fait à Kinshasa, le 26 février 2021
Signé par l’Administrateur directeur général d’Afriland First Bank CD,
Souaibou Abary

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page